Faits divers - Monde

VIDEO. Accident à PortAventura : « Il avait la tête en sang, j’ai dû le tenir car il était inconscient », présente dans l’attraction, une victime témoigne de l’incident

Quatorze personnes ont été blessées, dont deux grièvement, après la chute d’un arbre sur une attraction destinée aux enfants, le Tomahawk de PortAventura, ce dimanche 11 février, dans la matinée. 

Grosse frayeur sur une attraction destinée aux enfants, le Tomahawk de PortAventura, ce dimanche 11 février. Très certainement à cause du vent, un arbre s’est effondré blessant quatorze personnes, dont deux grièvement. Parmi les victimes, des adultes, mais également deux mineurs, rapportait l’adjoint territorial du service médical d’urgence de Tarragone, Juan Antonio Escorcia, auprès de Catalunya Ràdio. 

Au moment des faits, de gros moyens ont été mobilisés avec un hélicoptère, huit ambulances et les Mossos d’Esquadra.

Depuis, des victimes sont sorties du silence. Auprès de nos confrères de cat324, Raquel, orginaire de Barcelone, qui était présente avec sa famille, confie avoir remarqué la présence d’un « grand arbre » sur la piste, mais que le train « ne s’est pas arrêté ». Elle précise que « tout le monde criait », mais il n’y avait « aucun système pour l’arrêter ou le ralentir ». 

« J’avais mon partenaire à côté de moi, il a perdu connaissance, ajoute Raquel. Il a terminé le circuit avec la tête pleine de sang et j’ai dû le tenir car il était inconscient. Il y avait des victimes plus graves derrière lui ». Par chance, les enfants du couple, âgés de 6 et 8 ans, n’ont pas été touchés, car « ils ont pu se recroqueviller et ont été légèrement blessés ».

La famille a finalement été admise à l’hôpital de Reus. « Émotionnellement, cela a été un choc très important « , conclut-elle.

Un incident qui n’est pas lié aux installations, selon le parc

Dans un communiqué, le parc explique que ce sont les branches qui ont « impacté » les visiteurs jusqu’à en blesser certains et que l’incident n’est pas lié aux installations du site. 

Bouton retour en haut de la page