Faits divers - Monde

Tribunal de Perpignan : « comment achetez-vous votre coke ? » « En arnaquant des gens »

Le métier de juge réserve bien des surprises, les répliques de ce procès ont réussi à laisser sans voix un magistrat pourtant largement chevronné…

À 55 ans, le prévenu n’a toujours pas réussi à se débarrasser des démons qui le hantent. Son addiction à l’héroïne, s’est transformée en un attrait pour la cocaïne. Ce 25 février, une équipe de la Bac patrouille près d’un point de deal bien connu de Perpignan lorsqu’elle aperçoit deux hommes au comportement suspect. L’un d’eux renonce à s’enfuir lorsqu’il se rend compte de leur présence mais il se débarrasse de 4 petites bonbonnes de coke. Au total elles recèlent1,5 g de coke.

Après maintes tergiversations le quinquagénaire finit par admettre que la drogue lui appartient. Il vient de l’acquérir pour sa consommation personnelle. Et il ajoute : « Je veux aller en prison pour décrocher ».

Déjà interpellé 15 jours plus tôt dans des circonstances exactement similaires, le toxicomane est renvoyé devant le tribunal. Et, « surprise », il ne veut plus être incarcéré, il a réfléchi…

« Vous travaillez ? » questionne le juge.

« Non, jamais je n’ai travaillé ».

« Alors comment payez-vous vos doses ? »
La réponse est désarmante : « En arnaquant des gens »

Un ange passe.

« Je fais semblant de vendre de la coke, mais c’est de la fausse ».

« On lui a déjà imposé des soins il y a deux semaines quand il a été interpellé. Il n’a rien mis en place, tonne le procureur. Mais il doit être jugé pour ces faits en juillet, d’ici là on peut tenter un contrôle judiciaire en rappelant cette obligation. On verra s’il la respecte ».
Il requiert donc 4 mois avec sursis probatoire.

Ce sera la décision du tribunal.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page