Politique

Rentrée 2023-2024 : de nouvelles cités universitaires à Taza, Kénitra et Agadir (Miraoui)

mardi, 17 octobre, 2023 à 18:50

Rabat – La rentrée 2023-2024 sera marquée par l’ouverture de nouvelles cités universitaires à Taza, Kénitra et Agadir et l’extension d’autres à Rabat et Nador, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui.

M. Miraoui a précisé, dans une réponse lu en son nom lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers par le ministre délégué chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, que la capacité d’accueil atteindra 1.300 lits à Taza, 1.800 à Kénitra, 1.600 à Agadir.

L’extension de la cité universitaire de Nador portera le nombre de lits à 820 et celle de Souissi 1 à 1.200, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que de nouvelles résidences universitaires d’une capacité de 574 lits seront lancées à Agadir en partenariat avec le secteur privé.

Il a également annoncé que le ministère travaille en étroite collaboration avec l’Office National des Œuvres Universitaires, Sociales et Culturelles (ONOUSC), pour accélérer l’achèvement des projets de cités en cours à Fès (1.600 lits), Mohammedia (1.400 lits) et Al Hoceima (1.400 lits) et de 11 résidences universitaires en partenariat avec le privé d’une capacité de 6.523 lits.

En outre, M. Miraoui a confié que la capacité d’accueil des établissements de l’enseignement supérieur sera portée, quant à elle, à 18.600 sièges supplémentaires, suite aux projets d’extension réalisés au niveau des universités marocaines, notamment d’Ibn Zohr (6.402 sièges supplémentaires), Sultan Moulay Slimane (2.460 sièges supplémentaires), Abdel Malek Saadi (1.876 sièges supplémentaires), Ibn Tofail (1.112 sièges pédagogiques supplémentaires), outre la hausse du nombre de sièges dans les établissements à accès limité grâce à l’ouverture de trois facultés de médecine et de pharmacie à Errachidia, Béni Mellal et Guelmim.

Bouton retour en haut de la page