Économie

Migration et développement : le Portugal prend la présidence du Processus de Rabat

Rabat – Le Portugal a pris, jeudi, la présidence du Dialogue euro-africain sur la migration et le développement (Processus de Rabat), en marge de la réunion des Fonctionnaires de Haut Niveau (SOM).

Lors d’une cérémonie de passation organisée à Rabat, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a transmis la présidence à la secrétaire d’État portugaise à l’Égalité et aux Migrations, Isabel Almeida Rodrigues.

S’exprimant à cette occasion, M. Sekkouri a indiqué que la présidence marocaine du Dialogue euro-africain sur la migration et le développement (Processus de Rabat), assurée depuis la sixième Conférence ministérielle Euro-Africaine sur la migration et le développement à Cadix en décembre 2022, a mené durant l’année 2023 un programme dynamique de réunions thématiques, abordant diverses problématiques liées aux cinq domaines du plan de Cadix.

Dans le même sillage, le ministre a mis en exergue l’importance de continuer les efforts dans le cadre du dialogue, en particulier au niveau régional, mettant l’accent sur la nécessité de s’aligner sur les objectifs et les recommandations découlant des cadres migratoires internationaux et régionaux existants, reflétant l’engagement politique des pays membres en faveur d’une approche globale, coordonnée et équilibrée de la gouvernance des migrations.

Il a, en outre, noté que le Processus de Rabat, en raison de son caractère euro-africain, offre un cadre approprié pour le dialogue sur les problématiques et les enjeux des pays fournisseurs de main-d’œuvre, visant à garantir des perspectives d’évolution professionnelle et des conditions de travail décentes à leurs ressortissants.

Dans le même contexte, M. Sekkouri a souligné que le plan d’action de Cadix, défini lors de la 6ème Conférence ministérielle du Dialogue Euro-Africain sur la migration et le développement, met en avant les avantages “comparatifs” de la mobilité, tels que le co-développement et les alternatives concrètes à la migration irrégulière.

Le plan aborde également la lutte contre le trafic et la traite de migrants, la question de la réintégration, ainsi que l’apport des diasporas au développement des pays d’accueil et leur contribution au développement socioéconomique des pays d’origine, a-t-il dit.

D’autre part, M. Sekkouri a insisté sur l’opportunité que représente la mobilité internationale pour les travailleurs des pays d’origine et de destination, sous réserve de respecter plusieurs conditions essentielles, faisant savoir qu’ils incluent entre autres la promotion de cadres juridiques garantissant des conditions de travail appropriées, ainsi que la conception de parcours migratoires et professionnels légaux, réguliers, fluides, et éthiques.

Pour sa part, Mme Almeida Rodriguez a réaffirmé l’engagement ferme du gouvernement portugais envers la coopération internationale, mettant particulièrement en lumière la migration régulière et la mobilité au travail.

Elle a souligné l’importance des relations diplomatiques et des collaborations multilatérales, exprimant sa gratitude envers le Royaume pour l’organisation d’un événement spécial dédié à la migration circulaire, témoignant ainsi de la volonté commune de traiter des questions cruciales liées à la mobilité et à la migration.

Tout en insistant sur la position du Portugal en tant que référence pour la migration régulière et la mobilité, conformément au plan d’action Cadix, la responsable a expliqué que la mobilité est inhérente à la migration, rappelant, à cet égard, le respect du Portugal pour les droits de l’Homme, conformément à la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Dans le même sens, Mme Almeida Rodriguez a abordé les initiatives du gouvernement portugais en matière de migration circulaire du travail, mettant en avant l’importance de garantir la sécurité, la légalité et la dignité des travailleurs, tout en favorisant des opportunités mutuellement bénéfiques pour les pays d’origine et de destination.

Soulignant l’engagement du gouvernement à impliquer tant les autorités publiques que le secteur privé pour assurer le succès de ces initiatives, elle a réaffirmé l’engagement continu du Portugal envers le processus de Rabat, appelant à une collaboration renforcée et exprimé le souhait de partager des expériences et des bonnes pratiques lors des prochaines discussions sur la mobilité et le développement.

Le gouvernement portugais maintient son engagement à jouer un rôle actif dans la promotion d’une migration régulière et d’une mobilité sûre, légale et digne, contribuant ainsi aux efforts internationaux pour créer des opportunités positives pour tous les acteurs impliqués, a-t-elle conclu.

Cette rencontre a pour objectif principal d’explorer les perspectives et les opportunités offertes par la migration circulaire en tant que bonne pratique dans le domaine de la migration de travail. Elle vise également à identifier les enjeux associés à ce mode de migration et à évaluer son impact sur le développement des compétences.

Bouton retour en haut de la page