Culture

Le FLAM, une occasion idoine pour réfléchir à une nouvelle universalité à partir de l’Afrique (universitaire)

jeudi, 8 février, 2024 à 18:59

Propos recueillis par Abderrahman SAJI

Marrakech – Le Festival du Livre Africain de Marrakech (FLAM) constitue une occasion idoine pour réfléchir à une nouvelle universalité à partir de l’Afrique, a souligné, jeudi à Marrakech, l’enseignante universitaire à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Marrakech, Hanane Essaydi.

“Il s’avère aujourd’hui important de réfléchir, dans un esprit d’ouverture, au futur de l’humanité à partir du Sud auquel nous appartenons, mais sans exclure aucun partenaire ou interlocuteur”, a expliqué Mme Essaydi, l’une des quatre co-fondateurs du FLAM, dans une déclaration à la MAP, en marge de la cérémonie du coup d’envoi de la 2è édition de cette manifestation culturelle d’envergure.

Tout en soulignant que “l’avenir de l’humanité est un horizon qui reste à bâtir avec la participation de tous sans l’exclusion d’aucun partenaire”, elle a indiqué que le FLAM permet aux auteurs du continent africain et de de ceux issus de sa diaspora, de se rencontrer sur une terre africaine et de discuter des enjeux, des problèmes et des défis à relever, notamment dans un contexte marqué par la montée de la haine et des divisions dans le monde d’aujourd’hui.

“Nous traversons une époque charnière et nous avons un projet pour bâtir l’Afrique de demain, fondé sur nos forces communes et les valeurs de connaissance mutuelle et d’acceptation pour construire l’avenir ensemble”, a-t-elle enchainé, mettant en avant le rôle central des jeunes dans le cadre de ce projet.

Dans la foulée, elle a expliqué que le FLAM aspire à réconcilier les jeunes avec le livre et la lecture, tout en leur faisant découvrir la richesse et la diversité mais aussi le dynamisme de cette littérature émanant du continent, et qui est diffusée à travers le monde, avec la contribution de l’ensemble des auteurs africains qui font partie intégrante de cette dynamique mondiale.

Véritable rendez-vous rassemblant des écrivains, des penseurs et des intellectuels d’Afrique et de ses diasporas, le FLAM a été fondé par Mahi Binebine (écrivain et artiste plasticien), Fatimata Wane-Sagna (journaliste), Hanane Essaydi (universitaire) et Younès Ajarraï (entrepreneur culturel).

Porté par l’association “We Art africains”, le FLAM se veut une célébration éloquente de la littérature et de la culture africaines.

Pour cette deuxième édition du festival, la programmation propose des thématiques inscrites dans l’actualité scientifique et éditoriale de l’Afrique, de ses diasporas et consacre une place particulière à la réactivation et à la consolidation des mémoires et des liens indéfectibles qui unissent tous les Africains partout où ils se trouvent.

Bouton retour en haut de la page