Faits divers - Monde

Il avait révélé des documents « secret défense »: Julian Assange (WikiLeaks) va savoir s’il est autorisé à faire appel de son extradition aux USA

Julian Assange saura ce mardi à Londres s’il est autorisé ou non à faire appel de son extradition aux Etats-Unis, acceptée par le gouvernement britannique en 2022, une décision contre laquelle se bat depuis lors le fondateur de WikiLeaks.

La décision de la Haute Cour de justice de Londres pourrait marquer l’épilogue d’un long feuilleton judiciaire autour du sort de Julian Assange, 52 ans, détenu depuis plusieurs années dans une prison de haute sécurité du sud-est de la capitale britannique. Les Etats-Unis réclament depuis 2010 l’extradition de Julian Assange afin de pouvoir le traduire devant la justice pour avoir fait « fuiter » sur WikiLeaks des documents militaires et diplomatiques classés secret défense.

Au titre de la loi américaine sur l’espionnage (« Espionage Act »), Julian Assange pourrait encourir une peine de plusieurs décennies d’emprisonnement. Ses nombreux partisans, qui considèrent le ressortissant australien comme un héros anti-establishment pour avoir révélé des actes répréhensibles et des crimes de guerre présumés des Etats-Unis, dénoncent une persécution.

Réfugié pendant sept ans à l’ambassade de l’Equateur à Londres quand ses ennuis judiciaires ont commencé, avant d’être emprisonné en 2019 pour n’avoir pas respecté les conditions de sa liberté conditionnelle, Julian Assange a essuyé l’an dernier un premier refus de la justice dans sa volonté de faire appel de son extradition. Ses avocats ont tenté le mois dernier, au cours d’une audience de deux jours devant la Haute Cour de justice de Londres, d’obtenir l’annulation de ce jugement.

Recours de la dernière chance

Ce recours est considéré comme la dernière chance pour Julian Assange d’obtenir gain de cause devant la justice britannique. Deux juges de la Haute Cour de Londres doivent communiquer leur décision à 10h30 GMT. S’ils donnent raison à Julian Assange, une nouvelle audience sera organisée pour se prononcer sur son appel.

Dans le cas contraire, l’ultime option pour Assange serait de saisir la Cour européenne des droits de l’Homme. Stella Assange, qui a épousé Julian Assange en prison, a déclaré qu’il s’agissait d’une question de vie ou de mort, estimant que son mari ne survivrait pas à une potentielle extradition aux Etats-Unis.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.
Bouton retour en haut de la page