Culture

FLAM : la lecture, élément essentiel pour raffiner le talent des jeunes écrivains africains (écrivain congolais)

Propos recueillis par : Abdelatif ABILKASSEM

Marrakech – La lecture constitue un élément essentiel et crucial qui permet de raffiner le talent des jeunes écrivains africains, a estimé, l’écrivain congolais Alain Mabanckou.

Dans une déclaration à la MAP, en marge de la deuxième édition du Festival du Livre Africain de Marrakech (FLAM), M. Mabanckou a livré plusieurs conseils aux jeunes désirant devenir écrivains ou romanciers, mettant en avant le rôle de la lecture en tant que première phase essentielle qui permet de s’ouvrir sur les autres livres avant de passer à la phase d’imitation puis à l’autonomie de création.

L’écrivain congolais a également indiqué qu’il est essentiel d’aller toujours rechercher dans l’enfance les moments qui ont été les plus palpitants, ajoutant que “l’enfance est une phase très importante dans le parcours de tout écrivain”.

“Lorsque vous écrivez un roman les personnages les plus importants ne sont pas les personnages principaux mais les personnages secondaires et ce qui est autour, puisque ce sont les personnages secondaires qui le portent, c’est pour cela qu’il est important de prendre le temps de choisir ces personnages”, a-t-il fait observer.

Ce professeur à l’Université de Los Angeles a, en outre, recommandé aux jeunes écrivains africains de s’ouvrir sur plusieurs littératures et ne pas se limiter aux lectures africaines, notant que “la littérature n’est pas un enfermement mais une maison ouverte, il faut comprendre que le monde est vaste pour être non seulement un écrivain africain mais un écrivain mondial”.

L’ouvrage d’Alain Mabanckou intitulé “Lettres à un jeune romancier sénégalais”, ambitionne de dresser un catalogue qui serait une sorte de feuille de route pour quiconque aspirerait à devenir écrivain et d’instaurer un dialogue fraternel avec de jeunes romanciers et romancières débutants.

Porté par l’association “We Art africains”, le FLAM vise à célébrer la littérature et la culture africaines, offrant l’occasion aux publics de prendre part à l’événement et d’accéder gratuitement à l’ensemble des sites d’accueil, en vue de rapprocher la culture et l’art au public, et permet aux auteurs et au public de se rencontrer sous différentes formes et rencontres quotidiennes, en plus des concerts, des lectures et de la poésie.

Pour cette deuxième édition du festival, la programmation propose des thématiques reflétant l’actualité scientifique et éditoriale de l’Afrique et consacre une place particulière à la réactivation et à la consolidation des mémoires et des liens qui unissent tous les Africains partout où ils se trouvent.

Bouton retour en haut de la page