Faits divers - Monde

Disparition d’Alex Batty : enlevé par sa mère et son grand-père, le jeune Britannique « espère que la police ne les trouvera pas »

Malgré les agissements de sa mère, Mélanie, Alex Batty assure ne pas lui en vouloir.

Disparu lors de vacances en 2017 à Malaga, en Espagne, en compagnie de sa mère, qui n’avait pas sa garde, et son grand-père, Alex Batty a été retrouvé le 13 décembre dernier, en pleine nuit, pris en stop par un chauffeur livreur alors qu’il marchait le long d’une route, près de Toulouse. Soit six ans après s’être volatilisé. Six longues années lors desquelles il a mené une vie de « nomade » au sein d’une communauté « spirituelle ». 

Près de deux mois jour pour jour après être rentré au Royaume-Uni, à Oldham, dans la banlieue de Manchester, où vit sa grand-mère, le jeune homme qui fête ses 18 ans ce mardi 13 février s’est confié longuement au Daily Mirror. « C’est bon d’être de retour. Être en France ou en Espagne ne me manque pas beaucoup. Rien de tout cela n’était bon », explique-t-il.

« Elle et mon grand-père l’ont fait avec les meilleures intentions »

Malgré les agissements de sa mère, Mélanie, Alex Batty assure ne pas lui en vouloir. « Maman a fait ce qu’elle a fait par amour. C’est ce qu’elle pensait être le mieux et c’est tout ce que vous pouvez vraiment faire, n’est-ce pas ? Elle et mon grand-père l’ont fait avec les meilleures intentions », a-t-il défendu. « Je sais qu’ils n’essayeront pas de me joindre. Ils ne prendront certainement pas de risque. » D’ailleurs, le jeune Britannique dit « espérer que la police ne les trouvera pas ». « Je les aime tous les deux, mais si je ne les revois pas, ce n’est pas grave. On peut aimer quelqu’un sans lui parler ».

Dans cet entretien au tabloïd britannique, celui qui se faisait appeler Zack Edwards pendant ces années incognito a aussi évoqué sa réadaptation à la vie « normale » après avoir vécu presque coupé du monde. « J’ai eu du mal depuis que je parle à nouveau aux gens de mon âge. Je côtoie des adultes depuis l’âge de 11 ans », a indiqué le jeune homme, qui suit depuis quelque temps des cours de programmation informatique. « C’est gravé en moi. Cela ne semble toujours pas réel que je sois de retour. Je n’ai pas encore vraiment compris ».

Désormais tourné vers l’avenir, après avoir vécu dans « 15 endroits différents en six ans », Alex Batty rêve d’une vie rangée. « Je parle à quelqu’un en ce moment », a-t-il révélé, faisant allusion à une romance. « Je veux avoir un travail décent pour que, lorsque j’aurai une femme et des enfants, ils n’aient pas à se soucier de l’argent comme moi. » Avant de conclure sur son soulagement d’être rentré chez lui, au Royaume-Uni. « Ça fait vraiment du bien d’être de retour ».

Bouton retour en haut de la page