Maroc

Crise Agricole au Maroc : Une Enquête Révèle des Problèmes Majeurs et Prône des Solutions Innovantes

Une récente enquête parlementaire met en lumière les causes du coût élevé des produits agricoles au Maroc, soulevant des inquiétudes quant à la gestion des réseaux de distribution. La commission des secteurs sociaux de la Chambre des représentants a conduit cette étude approfondie pour évaluer les dysfonctionnements dans la commercialisation des produits agricoles dans le pays.

Des Déséquilibres dans les Marchés de Gros

Selon les conclusions de l’enquête, les marchés de gros de fruits et légumes au Maroc font face à plusieurs problèmes majeurs. Parmi eux, le non-respect flagrant de la taxe de 7% sur les ventes en gros dans les marchés non réglementés, exacerbant les inégalités et favorisant la prolifération d’intermédiaires sans valeur ajoutée.

Une Distribution Inégale qui Impacte les Agriculteurs

L’enquête révèle que la majorité écrasante, soit 70% des produits agricoles, est écoulée en dehors des marchés de gros. Cette situation pose un défi significatif au projet d’agrégation agricole, soulignant le besoin crucial de fixer les prix avant la mise en œuvre de ces initiatives. Les agriculteurs, confrontés à des contraintes logistiques, vendent directement sur leurs terres, contournant ainsi les marchés de gros.

Des Solutions Innovantes Recommandées

Pour remédier à ces problèmes structurels, le rapport préconise des solutions novatrices. Il propose la mise en place d’un système de traçabilité pour prévenir la spéculation et garantir la stabilité des prix. De plus, il suggère l’élaboration de propositions légales visant à encadrer strictement le processus de distribution.

Coûts de Production en Hausse

Les données présentées dans le rapport réfutent l’argument selon lequel une faible production justifierait les hausses de prix. En effet, l’année 2021 a enregistré une augmentation significative de la production agricole, contredisant cette affirmation. Les coûts élevés de production, attribuables à la hausse des prix des intrants tels que les engrais et le carburant, sont identifiés comme des facteurs majeurs contribuant à cette situation.

Gaspillage Alarming de 32 Millions de Kilogrammes par Jour

Un aspect choquant mis en lumière par l’enquête est le gaspillage quotidien de 32 millions de kilogrammes de légumes entre les marchés de gros, les marchés hebdomadaires et les marchés locaux. Cette perte colossale souligne l’urgence d’optimiser la chaîne d’approvisionnement pour minimiser le gaspillage.

Perspectives d’Avenir et Défis à Surmonter

Le rapport anticipe les défis futurs du secteur agricole, notamment le passage d’une surveillance de 3,5 millions de tonnes à plus de 9 millions de tonnes de fruits et légumes annuellement. Il souligne l’impératif d’une intervention légale pour résoudre ces problèmes structurels.

Un Appel à l’Action Urgent

En conclusion, le rapport parlementaire lance un appel pressant à l’action. Il souligne l’urgence d’une refonte du système de distribution des produits agricoles au Maroc. Les recommandations formulées offrent des solutions concrètes pour améliorer l’efficacité, réduire les coûts et minimiser le gaspillage, contribuant ainsi à une économie agricole plus durable et prospère.

Bouton retour en haut de la page