Économie

Ramadan/Marchés: l’approvisionnement se déroule dans de bonnes conditions et l’offre dépasse la demande

La Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle, réunie mardi, a assuré que l’approvisionnement des marchés nationaux se déroule dans de bonnes conditions durant la quatrième semaine du mois de Ramadan 1444.

Selon un communiqué de la Direction de la Concurrence, des prix et de la compensation relevant du ministère de l’Économie et des finances, ladite commission a aussi fait savoir que l’offre des produits de consommation, en particulier ceux qui connaissent une demande croissante durant cette période de fin de Ramadan et des préparatifs de l’Aid Al-Fitr, dépasse les besoins nationaux.

Concernant les produits agricoles, les stocks de céréales et de légumineuses sont disponibles en quantités suffisantes pour couvrir les besoins de plusieurs mois et se reconstituent de manière constante, soutenus par les importations, indique la même source.

Pour ce qui est des autres produits agricoles, la production nationale de légumes, de fruits et de viande a atteint des niveaux importants en raison de l’amélioration des conditions climatiques et de la modération de la température, ce qui se traduit par une offre suffisante pour répondre aux besoins de consommation durant cette période.

Afin d’accroitre l’offre de viande rouge sur le marché national, le processus d’importation de bovins se poursuit avec l’importation jusqu’à présent de plus 11.000 tonnes de têtes depuis le début de l’année en cours.

Quant aux produits alimentaires manufacturés, le ministère de l’Industrie et du Commerce a indiqué que les marchés sont bien approvisionnés et n’ont connu aucune pénurie durant cette période. Il en va de même pour les produits énergétiques, dont le département fait état d’un stock national variant entre un mois et 58 jours, selon la nature du produit.

S’agissant des prix, les rapports établis par les membres de la Commission relèvent une baisse importante au cours de la 4ème semaine du mois de Ramadan, comparé à la 3ème semaine, en particulier pour les légumes dont les prix ont enregistré un recul notable.

A ce titre, le communiqué rapporte une diminution de 16% du prix de la tomate, pour une moyenne actuelle inférieure à 5 dirhams le kilogramme, de 4,5% pour les pommes de terre rouges, de 8% pour les oignons verts, tandis que les prix du blé dur et de ses dérivés ont connu des baisses comprises entre 2 et 3%.

Les prix des autres produits de consommation sont restés stables, à l’exception du prix du poulet qui a connu quelques hausses.

Cette réunion a été présidée par la Direction de la concurrence, des prix et de la compensation, en présence des représentants des départements ministériels en charge de l’Intérieur, de l’Agriculture et de la Pêche maritime, de l’Industrie et du Commerce, de l’Énergie et des Mines, et des établissements publics concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page