Économie

Maroc : 7,4 millions entrepreneurs âgés de 18 ans et plus en 2022 (étude)

                                7 décembre 20237 décembre 20237                             

Le Maroc a enregistré une population d’entrepreneurs âgés de 18 ans et plus estimée à 7,4 millions de personnes en 2022, représentant ainsi 25% de cette tranche de la population, révèle une étude conjointe du ministère de l’Économie et des Finances et de la Banque africaine de développement (BAD).

Cette population est répartie entre 9% d’entrepreneurs établis et 16% d’entrepreneurs potentiels, précise cette étude qui est intitulée “Profil entrepreneurial du Maroc”, notant que ces niveaux sont similaires à ceux d’autres pays en Afrique du Nord, mais qui demeurent en dessous des taux observés dans des pays à revenu intermédiaire en Asie de l’Est et en Amérique latine.

Au niveau international, les taux d’entrepreneurs établis et les taux d’entrepreneurs potentiels dans la population de 18 ans et plus varient considérablement d’un pays à l’autre et dans le temps, relève la même source. En Égypte, au Maroc et en Tunisie, les taux d’entrepreneurs établis se sont maintenus à près de 10%, équivalents à ceux observés en Inde et en Chine, mais bien au-dessous des taux observés au Sénégal, en Équateur, ou au Brésil qui s’établissent à près de 20%.

Cette étude fait également savoir que les entrepreneurs établis représentent 25% de l’emploi au Maroc, tandis que les entrepreneurs potentiels constituent 10% des inactifs, 39% des chômeurs et 28% des travailleurs salariés.

Près de 43% des entrepreneurs établis sont des entrepreneurs de vocation (ou d’opportunité) et 57% sont des entrepreneurs de subsistance (de nécessité). Ces derniers s’engagent dans des activités à faible productivité en raison du manque d’opportunités dans l’emploi salarié, détaille la même source.

D’un autre côté, près de 40% des entrepreneurs potentiels sont en gestation, ayant initié une action en vue de créer une entreprise, et 60% sont latents, n’ayant pas encore initié d’actions concrètes.

Globalement, les hommes sont plus enclins à s’engager dans un processus entrepreneurial que les femmes. “Ils constituent 59% des entrepreneurs potentiels et plus de trois quarts des entrepreneurs établis (78%). Parmi les hommes, le taux d’entrepreneuriat est de 35,7% correspondant à 15,5% d’entrepreneurs établis et 20,2% d’entrepreneurs potentiels”, indique l’étude, précisant que chez les femmes, le taux d’entrepreneuriat est de 16,4% avec seulement 3,9% d’entrepreneurs établis et 12,5% d’entrepreneurs potentiels.

Dans les zones urbaines et les zones rurales, le taux d’entrepreneurs établis est similaire à la moyenne nationale, soit 9%.

C’est le taux d’entrepreneurs potentiels qui est plus élevé dans les zones rurales, soit 20% contre 14,7% dans les zones urbaines. Cette situation s’explique par une proportion plus importante d’entrepreneurs en idéation (13% contre 8,6%) qui pourrait refléter le manque d’opportunités dans l’emploi salarié. Ainsi, le taux d’entrepreneuriat rural est de 29% et le taux urbain est de 24%.

Bouton retour en haut de la page