Variétés

Grâce au coronavirus, ils ont redécouvert la Belgique: “On a compris qu’on ne devait pas aller bien loin pour être dépaysés”

Les Belges devront patienter jusqu’au 19 avril pour pouvoir à nouveau voyager en dehors des frontières. En attendant, durant cette année où le tourisme à l’étranger a été fortement déconseillé, ils en ont profité, au départ contraints et forcés, pour redécouvrir leur propre pays. Une aubaine pour le secteur touristique belge.

Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 5: QUAND LES BELGES REDÉCOUVRENT LEUR PAYS.

Anne-Françoise, 36 ans, est maman d’une petite fille de 4 ans. Elle est de Liège, son mari est de Gand. “Avant le confinement, on était plutôt casaniers et branchés flâneries le week-end”, nous dit-elle. Le coronavirus a changé leurs habitudes. “Puisqu’il n’y avait plus rien d’autre à faire, on a commencé à aller marcher ou à faire du vélo le week-end. C’était vachement sympa de se ressourcer à trois.” 

Anne-Françoise n’a pas vu cette période comme “une solution par dépit” parce qu’on ne pouvait plus sortir du pays. “C’était plutôt une belle découverte de profiter de la nature au calme, entre nous. On apprécie depuis beaucoup plus ce qu’on a à proximité.” Anne-François nous parle de Torgny, “en plein été et sous une chaleur écrasante, c’était juste génial”, du glacier incroyable de Gaasbeek (Krijmerie van Gaasbeek), du Coq et son Grand Hôtel Belle Vue, de Lanaken et de l’hôtel La Butte au Bois. Sa prochaine visite? Villers-la-Ville. Anne-Françoise s’est rendue compte qu’elle n’avait “pas besoin d’être à l’autre bout du monde pour être heureuse, mais juste d’endroits cosy pour profiter à fond en famille.”

Même son de cloche chez Lisa, 33 ans, et maman d’un petit garçon de 4 ans. Elle nous confie adorer voyager et aller au resto. “On a du mal, mais on ne se démonte pas: on cherche des alternatives.” Lisa a récemment découvert Braives. “Entre la visite de la ville de Huy, une visite à la ferme et une virée en quad en famille, le week-end était génial.” Elle s’est émerveillée en 2020 en découvrant la réserve naturelle de Furfooz, le Sahara de Lommel, elle a traversé l’eau à Bokrijk et a marché sur un sentier pieds nus. “On s’est rendu compte avec mon mari qu’on n’avait pas encore vu grand-chose de la Belgique, à part les villes comme Bruges et la côte. On a adoré redécouvrir notre pays à travers ces nouveaux lieux insolites et magnifiques.”

Le Sahara de Lommel © DR

“Avoir un enfant qui s’émerveille de tout, ça aide”

On le sent: les Belges cherchent des activités individuelles et de la liberté. Thibault Van Look, directeur commercial chez Interhome, confirme: “Faire du trek en montagnes, profiter de sa maison de vacances avec une piscine privée, cuisiner ses propres repas une fois à destination… C’était déjà important en 2020, ça va le devenir encore plus en 2021.” Liesbeth De Maeyer, responsable presse du tourisme à Anvers, est d’accord: les expériences individuelles et les activités à l’extérieur vont primer en 2021. 

Selon Thibault Van Look, les voyages à l’intérieur des frontières de notre propre pays vont se généraliser. “Et les gens vont voyager avec leur propre voiture, parce que ça leur offre une possibilité de rentrer à la maison si la situation l’exige. Les maisons de vacances sont aussi très recherchées.” Tamara Ernst, chez Visit Brabant, pense aussi que les Belges vont passer plus de temps en Belgique: “La redécouverte de notre contrée et des destinations près de chez nous, ça va durer.”

Lora, 31 ans, fait aussi partie des gens qui se sont sentis “dépaysés” en restant au plat pays. Avoir un enfant qui s’émerveille des vagues de la mer du Nord autant que de la neige en Ardenne, ça aide. Il a fallu cependant s’organiser. “A la mer, on allait chez le traiteur, on réchauffait nos plats dans l’appartement qu’on avait loué. À Rochefort, on avait pris des plats en take away dans un restaurant thaï super bon. L’hôtel avait mis à disposition une grande salle pour réchauffer nos plats et de la vaisselle propre à emporter dans la chambre.” Tout le monde s’adapte. 

Les Belges réservent déjà leur été 2021

Les Belges sont cependant impatients de découvrir des contrées plus exotiques. On peut aimer son pays et aimer découvrir le monde. Ce n’est pas incompatible. Chez Corendon, après un été 2020 compliqué, on note que les Belges ont déjà réservé leurs vacances pour l’été 2021. “On présume qu’on va pouvoir profiter de nos vacances de façon plus normale.” 

Corendon prévoit un regain d’intérêt pour le all-in inclusive. “C’est plus facile d’estimer combien vous coûtent vos vacances dans un hôtel tout compris. Et vous n’êtes pas stressé à l’idée que votre destination de vacances renforcent ses mesures. Vous ne devez pas vous préoccuper d’un éventuel couvre-feu. Les hôtels ont des règles différentes: ce qui fait que leurs clients peuvent continuer à profiter d’un bon repas ou d’une bière en terrasse en soirée.”

Gratis onbeperkt toegang tot Showbytes? Dat kan!

Log in of maak een account aan en mis niks meer van de sterren.

Ja, ik wil gratis onbeperkt toegang

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page