Monde

Un adolescent de 15 ans tente de sauver son frère d’une noyade : il est sauvé in extremis, mais pas son frère

Alors qu’il était en train de se noyer, un adolescent de 15 ans a tenté de sauver son frère, âgé de 17 ans. 

Un drame terrible s’est produit dans le plan d’eau de Cournon-d’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, ce mardi 15 août, aux alentours de 18h20. Un adolescent s’est noyé malgré les efforts de son petit frère, âgé de 15 ans, pour lui venir en aide.

L’adolescent, âgé de 17 ans, est décédé au CHU de Clermont-Ferrand, malgré plusieurs tentatives de le réanimer. Il est décédé en début de soirée ce mardi 15 août. 

Les deux adolescents ne savaient pas nager

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce terrible accident. Au moment des faits les deux garçons se baignaient en dehors d’une zone aménagée et surveillée. Les deux frères se sont rapidement retrouvés en difficulté puisque qu’ils ne savaient pas nager et n’avaient pas pied là où ils se trouvaient.

Un témoin a confirmé que le jeune homme de 15 ans a tenté de venir en aide à son frère aîné. Mais ce dernier ayant du mal, il a rapidement été sauvé par un maître-nageur.

Les équipes de secours et un autre maître-nageur sont parvenus à remonter l’adolescent de 17 ans qui était inconscient et l’ont ramené sur la plage. Mais les sapeurs-pompiers sont arrivés trop tard sur les lieux pour secourir le plus grand, dont le corps était immergé.

14 sapeurs-pompiers mobilisés

Les deux garçons étaient en vacances en famille dans le secteur, accueillis par un oncle. Malgré les premiers éléments de l’enquête, leur mère assure qu’ils étaient en zone de baignade surveillée. 

Le plan d’eau, très prisé en période de fortes chaleurs, a dû être évacué au moment des secours. Au total, 14 sapeurs-pompiers ont été mobilisés, avec une équipe de plongeurs, pour tenter de sauver le jeune homme de la noyade.

Après le drame, François Rage, le maire de Cournon, a déclaré auprès de La Montagne qu’il s’agissait du premier accident qui se produit dans un endroit “où la baignade est organisée de façon la plus sécurisée possible”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page