A La UneMaroc
A la Une

Trottinettes électriques et motos au Maroc : ce qui va changer

Le gouvernement marocain a instauré de nouvelles réglementations strictes pour les trottinettes électriques et les motocyclettes. Cette initiative, visant à améliorer la sécurité routière, interdit désormais aux motos à deux, trois ou quatre roues de tracter des remorques, et impose des standards de sécurité élevés pour ces véhicules.

Nouvelles Définitions et Régulations

Le projet de décret introduit les termes « véhicule de mobilité personnelle motorisé » et « vélo à assistance électrique ». Un véhicule de mobilité personnelle motorisé est défini comme une bicyclette motorisée sans siège, conçue pour transporter une seule personne. Ces véhicules doivent avoir un dispositif de direction et être équipés d’un moteur non thermique, avec une vitesse maximale entre 6 et 25 km/h.

Les vélos à assistance électrique, quant à eux, sont des bicyclettes à deux roues ou plus, équipées d’un moteur électrique de puissance inférieure ou égale à 250 watts. Le moteur s’arrête lorsque le cycliste cesse de pédaler ou lorsque la vitesse atteint 25 km/h.

Équipements Obligatoires

Le décret impose également l’équipement des trottinettes électriques et des motocyclettes de divers dispositifs d’éclairage et de sécurité, notamment un feu de position pour la nuit, un feu avant non éblouissant, un feu arrière, des réflecteurs latéraux et avant, ainsi qu’un dispositif d’alarme audible à 50 mètres, un compteur de distance cumulative, et un antivol.

Interdictions et Dimensions

Les nouvelles mesures interdisent aux véhicules de mobilité personnelle motorisés et aux motocyclettes de tracter des remorques ou de tirer toute charge. L’autorité gouvernementale chargée des transports déterminera les dimensions maximales de ces véhicules.

Réflecteurs sur les Pédales

Selon l’article 57 du projet de décret, les pédales des bicyclettes, vélos à assistance électrique, tricycles, quadricycles et motocyclettes doivent être équipées de réflecteurs de lumière, sauf pour les véhicules dotés de pédales rétractables.

Sécurité et Organisation

Ces régulations visent à améliorer la sécurité des utilisateurs et à organiser de manière harmonieuse l’usage des trottinettes électriques et des motocyclettes sur les routes marocaines. En définissant clairement les types de véhicules et en imposant des standards de sécurité, le gouvernement espère réduire les risques d’accidents et assurer une coexistence pacifique entre tous les usagers de la route.

Avec ces nouvelles mesures, le Maroc fait un pas significatif vers une gestion plus rigoureuse et sécurisée des nouveaux modes de transport urbain.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Un commentaire

  1. je n’ai jamais vu une moto ou bicyclette tracter un chariot ou autre . la loi parle des choses qui n’existent pas . le problème va persister puisque la loi ne parle pas des couloirs et des chemins que doit prendre le motoriste au lieu de faufiler entre les voitures , le port du casque , ainsi que l’assurance et l autorisation pour exercer un travail commercial . …..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page