SPORT

Voile – Vendée Globe : Dalin toujours devant, Amedeo n’a toujours pas décidé, Cousin va repartir

[ad_1]



Publié le 11 décembre 2020 à 08H36 – mis à jour le 11 décembre 2020 à 08H42

Le leader Charlie Dalin (Apivia) devançait Thomas Ruyant (LinkedOut) de 165 milles, ce vendredi au pointage de 5h00. Le Normand devrait être le premier concurrent de ce Vendée Globe à franchir la longitude du cap Leeuwin, probablement dans la nuit de dimanche à lundi. Victime de problèmes informatiques, Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres), lui, n’a toujours pas décidé s’il allait abandonner ou pas. Manuel Cousin (Groupe Sétin) s’apprête à reprendre la mer.

Cap Leeuwin en vue pour Charlie Dalin (Apivia). Sans surprise, le Normand et leader de ce Vendée Globe depuis près de trois semaines maintenant devrait être le premier, vraisemblablement dans la nuit de dimanche à lundi, à franchir la longitude de ce cap situé le plus au sud-ouest du continent australien et troisième grand cap le plus important pour les marins lancés dans un tour du monde, avec le Cap de Bonne Espérance et le Cap Horn. Ce vendredi, 33eme jour de course, Dalin, certes ralenti par une zone de vents très faibles (il en a même profiter pour se… raser), occupait toujours les commandes, avec 165 milles d’avance sur son dauphin Thomas Ruyant (LinkedOut). Comme son rival, le Dunkerquois s’est sorti sans encombre de la dépression de l’Océan Indien. Il a même profité de la nuit et d’une vitesse plus rapide que le leader pour grapiller 35 milles sur Dalin – l’écart devrait continuer de se réduire ces prochaines heures – et distancer encore un peu plus le troisième de la flotte Yannick Bestaven (Maître CoQ IV).

Amedeo n’a pas encore tranché, Cousin va repartir

L’heure est grave en revanche, bien plus loin, pour Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres). Le Mayennais, qui dispute là son deuxième Vendée Globe, pourrait être contraint d’abandonner en raison d’une avarie informatique. Déjà privé de son premier matériel, Amedeo a également vu son second matériel l’abandonner et il pourrait n’avoir très vite d’autre choix que de jeter l’éponge, à Cape Town (Afrique du Sud). Sa décision ne devrait plus tarder.

Manuel Cousin respire, quant à lui. La veille, jeudi, le skipper Groupe Sétin avait pourtant été à deux doigts de devoir en rester là après avoir constaté une importante fissure sur le casque de son safran bâbord en fin de journée. Après avoir consacré toute sa nuit à réparer en profitant de conditions météorologiques favorables, le Rouennais va pouvoir reprendre la mer.

VG2020VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 05h00 (heure française) – Vendredi 11 décembre 2020
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 14 209,1 milles de l’arrivée
2- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 165,52 milles du leader
3- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 205,53
4- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 277,81
5- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 283,07
6- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 284,29
7- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 312,29
8- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 332,86
9- Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF*) à 395,56
10- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 457,84

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L’Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d’eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) : quille endommagée, après 26 jours de course

* bateau équipé de foils



[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page