SPORT

Trois retours attendus à l’USAP pour préparer la réception de Soyaux Angoulême

Vendredi 4 décembre (19 h), l’USAP accueillera Soyaux Angoulême dans le huis clos d’Aimé-Giral, avec au moins trois retours dans le groupe. L’entraîneur usapiste sera toujours privé de sept joueurs, dont deux retenus avec leurs sélections.

À un tiers du parcours, l’USAP est remontée à la deuxième place du classement. La double opération ramenée de Vannes (21-19), puis bonifiée contre Aurillac (31-6) replace les Catalans dans le duo de tête. À trois jours de la réception de Soyaux-Angoulême (vendredi 19 h), l’USAP compte encore de nombreux forfaits : Mattéo Rodor (genou), Thibauld Suchier (mollet), Siua Halanukonuka (cheville), Alivereti Duguivalu (épaule) et Charles Geli (cou) sont toujours indisponibles. Bonne nouvelle en revanche pour le flanker Alan Brazo, qui « s’est très bien entraîné ce matin (hier) et qui s’est remis de sa déchirure à la cuisse » a confié, rassurant, Patrick Arlettaz.

Ben Volavola attendu à Perpignan dimanche

Retenu avec l’équipe de France à VII jusqu’à dimanche dernier, le trois-quarts centre ou ailier Pierre Lucas est de retour aux entraînements, alors que Ben Volavola (Fidji) et Jeronimo de la Fuente (Argentine) ne sont attendus à Perpignan que « le dimanche 6 décembre pour Ben Volavola et mi-décembre pour de la Fuente ».

Les Pumas du futur Usapiste défieront une nouvelle fois l’Australie samedi matin en « Rugby Championship ». Les Fidji, qui n’ont pas disputé un seul match de « l’Autumn Nations Cup », après trois forfaits liés à de très nombreux cas positifs à la Covid-19, ambitionnent de faire un match de classement ce samedi face à la Georgie. Ben Volavola qui n’a pas joué une seule minute depuis son départ pour la sélection le 24 octobre « ne devrait pas être trop fatigué lorsqu’il nous rejoindra » assure le technicien Usapiste.

Contre Aurillac, Akato Fakatika, Killian Taofifenua, Pierre Reynaud n’ont pas été retenus, alors que Jean-Bernard Pujol (malade) a été ménagé.
Les cinq joueurs postulent à une place sur la feuille de match ce vendredi dans le huis clos d’Aimé-Giral. Tout comme le pilier gauche Kevin Tougne, le pilier droit Vakhtang Jincharadze et le trois-quarts aile Baptiste Plana, suppléants vendredi dernier.

À la question « accorderez-vous un tour de repos à Mamea Lemalu », qui a été de tous les combats (dix) cette saison ? Patrick Arlettaz répond : « Ce n’est pas d’actualité. On attend maintenant les résultats des tests mardi soir (ce soir) et qui ne seront communiqués que mercredi pour savoir où nous allons», conclut Patrick Arlettaz. Il espère la passe de trois vendredi, avant de penser à la suite et au déplacement prévu à Valence Romans (jeudi 10 décembre).


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page