SPORT

Rugby à XIII : Carcassonne, Lézignan et Limoux bien placés au classement de l’Elite 1 à la trêve

Carcassonne en tête, Lézignan au 2e rang et Limoux qui boucle le top 5, les trois clubs audois du championnat de France de rugby à XIII ont réalisé une première partie de saison quasi-parfaite. Retour sur les rencontres de ce dernier week-end avant la trêve de fin d’année.

CARCASSONNE EN ÉTAT DE GRACE

À Avignon, les Carcassonnais ont réalisé l’une de leurs meilleures prestations. Un pack solide et dévastateur, une équipe adroite et réaliste , une grande discipline et une défense quasiment imperméable. Face à cela les Vauclusiens n’ont pas trouvé de réponse. Un comportement qui satisfait Frédéric Camel, le coach  de Carcassonne: « C’est vrai que nous avons réalisé notre match le plus abouti depuis le début de la saison. Nous avions bien préparé ce déplacement ».
Les joueurs ont bien appliqué le plan de jeu mis en place. « Offensivement nous avons su alterner le jeu en nous appuyant sur une grosse progression et, défensivement, on a consenti beaucoup d’efforts ce qui a permis de bien contrôler l’équipe provençale. » 
Victoire 36-12. Ce succès permet à Carcassonne de terminer l’année à la première place du classement : « Avec deux victoires à domicile et 10 points ramenés sur 12 possibles à l »extérieur, le bilan est positif . Mais nous n’avons encore rien gagné. L’important est de nous ressourcer durant la trêve afin de bien démarrer 2021 ».

LÉZIGNAN AU TOP

Au Moulin, les Lézignanais n’ont pas eu de mal pour s’imposer face à Saint-Gaudens (46 à 6).
La première  période menée tambour battant ôta tout suspense sur l’issue de la rencontre. Les Commingeois ont bien tenté de se rebiffer mais la marche était trop haute pour eux. Aurélien Cologni, l’entraîneur de Lézignan, comprend le relâchement observé lors du second acte. « C’est dommage parce qu’on a raté quelques occasions en se mélangeant les pinceaux. Mais,avec les turn-overs  réalisés, il faut accepter que tout ne soit pas parfait. » 
Lézignan, avec cette nouvelle victoire, reste le dauphin de son voisin de la Cité. « Avec une situation sanitaire très compliquée, on n’a pas pu partager des moments extra-sportifs qui permettent de sceller le groupe. Mais on continue d’avoir un bon niveau et ça, c’est super intéressant, dans un championnat très élevé. On est dans les objectifs que l’on s’est fixés. Maintenant, il va falloir récupérer pour redémarrer en janvier pied au plancher avec un gros déplacement à Perpignan. » 

LIMOUX MALCHANCEUX

À Albi, les Limouxins auraient pu faire basculer la rencontre en leur faveur, mais le sort s’est acharné sur eux. Maxime Grésèque, l’entraîneur, est assez déçu de la tournure de ce match : « On perd Romain Peault au bout de 20 secondes, puis Florian Bousquet à la 20e minute, tous les deux sur blessure, et entre temps il y a le carton rouge de Belmaaziz. Cela fait beaucoup en un seul match. Malgré cela, les joueurs n’ont rien lâché et c’est tout à leur honneur ».
Limoux s’est accroché et a toujours maintenu Albi sous pression. « En défense, nous avons su faire les efforts nécessaires. » Mais trop, c’est trop. À 12 et avec seulement deux joueurs sur le banc, la mission devenait impossible. Les Blanquetiers réussissaient tout de même à ramener le point de bonus défensif (défaite 12-20).
Avec 3 victoires pour 2 défaites,  Limoux reste dans le peloton de tête (4e). Maxime Grésèque ne s’affole pas : « Le bilan se dresse toujours en fin de saison. Ce que je souhaite, c’est que la chance nous sourit un peu, parce que jusqu’à présent, on n’en a pas trop. Il faut bien sûr la provoquer et c’est par le travail qu’on y parviendra ».


Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page