SPORT

PSG | PSG – Polémique : Pierre Ménès dézingue l’UEFA pour sa gestion du racisme !

Foot – PSG

Arrêté suite à des propos jugés discriminatoires, le match de Ligue des Champions entre le PSG et Basaksehir fera date dans la lutte contre le racisme. Pour Pierre Ménès, l’UEFA a été submergé.

À la 13e minute du match entre le PSG et Basaksehir, le 4e arbitre de la rencontre, Sebastian Coltescu, aurait tenu des propos racistes à l’encontre d’Achille Webo, membre du staff de Basaksehir. Les deux équipes se sont alors montrés solidaires et ont refusé de reprendre le match. Celui-ci a été reporté et se jouera ce mercredi avec de nouveaux arbitres. Si, du côté des joueurs, les réactions pour condamner ces propos sont unanimes, les observateurs sont également outrés par le manque de discernement de l’UEFA.

« Cette fois, le point de bascule a été franchi »

Sur son blog, le journaliste Pierre Ménès n’a pas mâché ses moments contre l’UEFA. « Je veux bien qu’en roumain, « negru » signifie « noir ». OK. Mais pourquoi le désigner par sa couleur ? C’est totalement discriminatoire. Il suffisait pourtant qu’il désigne Webo à l’arbitre central en disant : « Voilà, ce mec-là s’est mal comporté ». Et fin de l’histoire. Tu ne dis pas « negru », ni « black guy ». C’est vertigineux. Évidemment, Demba Ba dont on connaît les convictions et qui est un militant, s’est emparé de l’affaire. Il n’allait pas laisser un scandale pareil et les joueurs, qu’ils soient stambouliotes ou parisiens, ont réagi de la bonne manière en quittant le terrain. Neymar, Marquinhos, Kimpembé et Mbappé en tête, les champions de France se sont montrés solidaires de l’équipe turque. Ce qui n’a pas été le cas de l’UEFA, qui a brillé par son incompétence. Que la situation soit inédite – c’est la première fois qu’un arbitre est accusé de racisme – c’est un fait mais enfin, je ne sais pas qui a eu l’idée débile de proposer que l’arbitre incriminé rejoigne le camion de la VAR… Le mec aurait dû quitter le stade manu militari et on se serait démerdé autrement. Je pense que cette fois, le point de bascule a été franchi et que plus rien ne sera comme avant ».


Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page