SPORT

PSG | PSG – Malaise : L’Ă©norme sortie de Buffon sur son cauchemar face Ă  Manchester United !

[ad_1]

Foot – PSG

AprÚs 17 saisons de bons et loyaux services à la Juventus de Turin, Gianluigi Buffon a passé une saison au PSG entre 2018 et 2019. Titulaire lors de la défaite contre Manchester United en Ligue des Champions, le gardien italien a tenu à revenir sur cette rencontre, reconnaissant notamment son erreur. 

ArrivĂ© lors de l’Ă©tĂ© 2018 pour Ă©pauler Alphonse ArĂ©ola et succĂ©der Ă  Kevin Trapp, Gianluigi Buffon a vĂ©cu une saison plutĂŽt difficile au PSG. Si l’international italien a Ă©tĂ© sacrĂ© champion de France avec le PSG, il a cependant vu la Coupe de France lui Ă©chapper suite Ă  une dĂ©faite en finale contre le Stade Rennais. Toutefois, la dĂ©faite la plus marquante de la saison fut sans aucun doute celle contre Manchester United au Parc des Princes lors des huitiĂšmes de finale retour de la Ligue des Champions. AprĂšs une victoire confortable lors du match aller Ă  Old Trafford (0-2), le PSG a totalement perdu ses moyens face Ă  une Ă©quipe de Manchester United totalement remaniĂ©e et composĂ©e majoritairement de jeunes du centre de formation. Auteur d’une prestation particuliĂšrement contestable ce soir-lĂ , Gianluigi Buffon est revenu sur cette dĂ©sillusion… 

« À la Juventus, cela ne serait pas arrivé »

Au cours d’un entretien accordĂ© Ă  L’Equipe, Gianluigi Buffon est revenu sur sa saison passĂ©e au PSG, et notamment la terrible Ă©limination en huitiĂšme de finale de Ligue des Champions face Ă  Manchester United : « Ce match (1-3, le 6 mars 2019), j’y repense au moins trois ou quatre fois par semaine. Cela rĂ©veille tellement de regrets. J’Ă©tais sĂ»r que cette saison-lĂ  on serait arrivĂ© en finale, j’en Ă©tais persuadĂ©. Je sentais quelque chose : on arrive en finale, je ne sais pas si on la gagnera, mais on y sera. À Manchester, on gagne un match Ă©norme, avec une dĂ©monstration de force Ă©norme. Et malheureusement, je m’impute une erreur incroyable, une erreur que, avec l’expĂ©rience que j’avais, je n’aurais pas dĂ» faire : la sĂ©rĂ©nitĂ©, la superficialitĂ© presque, d’affronter le match retour comme si c’Ă©tait une formalitĂ©, comme si ce match avait peu de valeur parce que de toute façon nous avions gagnĂ© 2-0 Ă  l’aller et eux, les pauvres, ils avaient deux joueurs disponibles et neuf petits jeunes. Le sport, comme la vie, te fait comprendre que si tu veux y arriver, tu ne peux pas lĂącher, mĂȘme pas une seconde. Mentalement, ce soir-lĂ , dans l’approche du match, dans la concentration, je n’ai pas Ă©tĂ© le « Gigi » habituel. Je n’ai pas eu la force ou l’Ă©nergie de percevoir qu’on prĂ©parait ce match de maniĂšre trop lĂ©gĂšre. Et peut-ĂȘtre pour ne pas faire le vieux lourd qui saoule tout le monde, je n’ai pas dit : « Oh les gars on n’y est pas, on n’a pas la bonne mentalitĂ©. » Moi aussi, je me suis laissĂ© prendre. « Allez, on a gagnĂ© 2-0 lĂ -bas, ne casse pas les pieds des autres. » Chaque jour, je repense Ă  cette intervention que je n’ai pas faite. À la Juventus, cela ne serait pas arrivĂ©, c’est vrai. Mais cette approche diffĂ©rente des Ă©vĂ©nements a des avantages et des inconvĂ©nients. À la Juve, de ce point de vue, tu ne rates pas une seule virgule et le match, tu ne le perds pas par superficialitĂ©. Tu le perds parce que l’autre a Ă©tĂ© meilleur. Mais le fait de devoir toujours ĂȘtre concentrĂ© Ă  bloc te conduit Ă  une Ă©norme dĂ©pense d’Ă©nergie. À Paris, tu as une autre approche qui peut ĂȘtre nĂ©gative sur certains aspects, mais qui Ă  mon avis est positive pour d’autres. Parce que cette lĂ©gĂšretĂ© avec laquelle tu abordes les matches te donne beaucoup plus d’Ă©nergie pendant quatre-vingt-dix minutes, moins de stress. Le match aller Ă  Manchester, par exemple, cette sensation d’une Ă©quipe tellement forte, avec tellement de caractĂšre, seule une Ă©quipe trĂšs sereine dans son approche du match peut le faire. Mais le match oĂč tu dois confirmer cette impression Ă©norme faite Ă  l’aller, lĂ , oui, tu risques de couler, comme c’est arrivĂ© » a ainsi dĂ©clarĂ© Gianluigi Buffon.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page