SPORT

PSG | PSG – Malaise : Face Ă  Leipzig, Thomas Tuchel aurait embrouillĂ© son vestiaire !

[ad_1]

Foot – PSG

Face au RB Leipzig, Thomas Tuchel a innovĂ© en cours de match en mettant en place un 3-5-2, un dispositif jamais travaillĂ© auparavant. De quoi laisser le vestiaire en pleine incomprĂ©hension quant aux choix de l’entraĂźneur.

Ce n’est pas nouveau, certes, mais cette fois-ci on aurait atteint un nouveau stade. Par le passĂ©, la presse a fait Ă©cho d’une certaine incomprĂ©hension de la part de certains joueurs en raison de choix de Thomas Tuchel dans ses consignes et dans ses tactiques. Beaucoup ne comprendraient pas ce que l’entraĂźneur allemand mettrait en place. Mais face au RB Leipzig, match que le PSG a finalement remportĂ© dans la douleur grĂące Ă  un penalty transformĂ© par Neymar Ă  la 11Ăšme minute de jeu, Thomas Tuchel a une nouvelle fois innovĂ©, pour la grande surprise de ses joueurs.

Le dispositif, les consignes
 le vestiaire serait dans le flou

En effet, alors que le PSG menait un but Ă  zĂ©ro, Thomas Tuchel a pris la dĂ©cision de faire entrer Rafinha Alcantara Ă  la 4Ăšme minute. Non pas pour remplacer un des trois milieux de terrain, mais pour faire sortir Angel Di Maria afin de renforcer encore plus le bloc parisien. En effet, le PSG a alors prĂ©sentĂ© un 3-5-2 qui n’avait jamais Ă©tĂ© travaillĂ© en amont selon RMC Sport. Le mĂ©dia s’est appuyĂ© sur la dĂ©claration d’un proche du vestiaire parisien afin de souligner l’incomprĂ©hension totale des joueurs quant Ă  ce choix de Tuchel. « Personne n’avait travaillĂ© ce systĂšme. On ne l’avait jamais vu. Danilo redescend en dĂ©fense. Tout le monde Ă©tait perdu. Le ballon ne ressortait plus. On avait l’impression que c’était un systĂšme pour conserver le score face Ă  une trĂšs grande Ă©quipe en finale de Ligue des champion ».  En outre, avant le changement opĂ©rĂ© par Tuchel pour l’entrĂ©e de Rafinha, Neymar a Ă©tĂ© aperçu demandant des consignes Ă  Thomas Tuchel, ne comprenant pas la tactique et l’animation que l’entraĂźneur voulait utiliser. Au cours du match, Ander Herrera et Di Maria ont Ă©galement Ă©tĂ© dans le mĂȘme cas de figure que Neymar. Le vestiaire ne semblait pas totalement sur la mĂȘme longueur d’onde que son entraĂźneur.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page