SPORT

PSG | PSG – Clash : Javier Tebas tacle encore le projet QSI !

[ad_1]

Foot – PSG

Le président de La Liga, Javier Tebas, voit d’un très mauvais œil les équipes bénéficiant d’un coup de pouce financier, surtout en cette période de Covid-19. Des clubs comme Manchester City ou encore le PSG sont dans son collimateur. Il en profite pour apporter un soutien moral aux clubs en difficulté depuis le premier confinement.

Javier Tebas, président du championnat espagnol, n’aime pas les clubs qui reçoivent des aides financières. Les équipes qui reçoivent des revenus autres que par leurs recettes marketing et la billetterie, surtout en cette période de Covid-19 qui attaque les économies des clubs. Par conséquent, ce sont des clubs comme le PSG ou Manchester City qui sont une nouvelle fois dans dans son collimateur.

« 15% n’achètent pas avec ce qu’ils génèrent »

Le patron de La Liga ne comprend pas comment on peut diriger un club avec l’argent du gaz ou du pétrole : « Le salaire du football européen a gonflé de 15 % parce que certains clubs n’achètent pas avec ce qu’ils génèrent, mais avec le pétrole et le gaz. Ils ont plus de sponsors que Madrid, Barcelone et Manchester sans avoir leur image de marque, ils paient bien plus que ce qu’ils génèrent et cela doit être coupé car c’est le grand problème du football européen, que les sponsors sont dopés », a-t-il déclaré au quotidien Sport. Javier Tebas explique qu’il est pour le fair-play financier. Il veut également un meilleur « contrôle économique » des clubs, pour vérifier que les clubs ne dépassent pas leurs limites. Il s’est d’ailleurs permis de révéler le nom de 14 clubs les ayant franchi. Parmi eux, le PSG et Manchester City. Mais le président de LaLiga tient à rester positif, surtout pour les petits clubs : « Je suis positif parce que nous prévoyons ce qui va se passer (par rapport au Covid-19) et les clubs prennent déjà des mesures pour la saison 2021-2022 ». Voilà qui est clair.

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page