SPORT

PSG/Istanbul Basaksehir : Les notes des Parisiens !

[ad_1]

Foot – PSG

Vous avez manqué la victoire du PSG face à l’Istanbul Basaksehir ce mercredi la Ligue des Champions (5-1) ? La rédaction du 10 Sport vous propose un compte-rendu détaillé de la prestation des Parisiens !

Keylor Navas (7) : Encore un match très sérieux du Costaricien. Peu mis à contribution, Navas s’est montré décisif quand il le fallait avec notamment un bel arrêt juste après la reprise (15e). En seconde période, il enchaînera avec une autre magnifique parade sur une frappe à l’entrée de la surface (57e). Et alors qu’il ne peut pas faire grand chose sur le but de Baseksehir, il termine le match par une très bonne sortie face à Turuc (87e).

Alessandro Florenzi (6) : Moins offensif que Mitchel Bakker, l’Italien a toutefois pu mettre en avant sa qualité par sa très belle ouverture pour Kylian Mbappé qui rate son face-à-face (18e). Au retour des vestiaires, il adresse également un centre parfait pour la reprise de Bakker sur le poteau (48e). Défensivement, il a tenu proprement son couloir sans pour autant être réellement mis à contribution. Remplacé par Timothée Pembélé (80e) qui découvrait la Ligue des Champions à cette occasion.

Marquinhos (6) : Comme à son habitude, le capitaine du PSG a été très important, bien que l’arrière garde parisienne ait peu été mise à contribution. Très serein dans les duels et toujours bien placé, Marquinhos a également été propre dans ses relances. Un match assez tranquille pour le Brésilien. Remplacé par Thilo Kehrer (68e).

Danilo Pereira (6,5) : Le Portugais monte en puissance et ce rôle d’axial dans une défense à 5 semble lui convenir. Souverain dans les airs, Danilo Pereira a également brillé par sa lecture de jeu. Solide dans les duels, il s’est aussi montré à l’aise dans la relance courte, bien aidé par la proximité de Leandro Paredes et Marco Verratti. Une prestation qui devrait pousser Thomas Tuchel à insister avec ce schéma tactique.

Presnel Kimpembe (6,5) : Comme depuis le début de saison, l’international français s’est montré très solide notamment dans les duels. A l’image de ses compères défensifs, Kimpembe n’a pas été réellement mis en danger durant la rencontre, mais cela n’a pas empêché d’être sérieux dans ses interventions et ses relances. Remplacé par Abdou Diallo (80e).

Mitchel Bakker (7,5) : Très disponible offensivement avant l’arrêt de la rencontre, le Néerlandais a repris plus discrètement par une remise de la tête pas assez appuyée vers Navas (17e) qui aurait pu coûter cher. Toutefois, il est rapidement reparti de l’avant. Très offensif, il a vu son but être invalidé par la VAR (39e) avant d’envoyer une magnifique reprise de volée sur le poteau au retour des vestiaires (48e). Toujours disponible pour ses partenaires, Bakker a toujours offert une solution, bien qu’il n’ait pas toujours été servi. Et son apport offensif n’a pas eu d’impact sur son travail défensif puisqu’il s’est également montré très solide. Bref, la bonne surprise se poursuit avec l’international espoirs néerlandais.

Leandro Paredes (6) : Moins en vue que ses deux compères au milieu de terrain, l’Argentin a tout de même contribué à la fluidité du jeu du PSG, notamment lors des sorties de balle. Malgré tout, sa glissade, qui aurait pu engendrer un but sans la parade de Keylor Navas, amène toutefois le corner pour l’unique but turc. Une prestation sérieuse mais discrète pour Paredes.

Marco Verratti (7,5) : Physiquement, il va mieux et cela se ressent. Très actif dans l’entrejeu, le petit italien dicte le tempo du jeu et offre un vrai soutien technique à Neymar. Les deux hommes ont d’ailleurs combiné plusieurs fois afin de ressortir proprement le ballon. Le retour en forme de Marco Verratti est une excellente nouvelle pour le PSG. Remplacé par Idrissa Gueye (80e).

Rafinha (6,5) : Sur la lancée de ses dernières prestations, le Brésilien s’est montré précieux dans l’entrejeu. Aligné aux côtés de Marco Verratti et Leando Paredes, Rafinha a parfaitement assuré les transitions entre le milieu de terrain et les attaquants comme en témoigne son action qui amène le deuxième but de Neymar avec une récupération haute. Son activité est également à souligner. Remplacé à la mi-temps par Angel Di Maria (7,5) qui combine parfaitement avec Neymar pour le quatrième but parisien (50e). Quelques minutes plus tard, il s’en faut de peu pour qu’il marque, sa frappe étant contrée par un défenseur (52e). Encore idéalement placé, il délivre un caviar pour Kylian Mbappé qui inscrit un doublé (61e). Deux passes décisives en 45 minutes pour l’Argentin qui aura abattu un gros travail dans une position plus basse que celle qu’il occupe habituellement.

Neymar (9) : Très actif mardi avant l’arrêt de la rencontre, le Brésilien est revenu mercredi dans les mêmes disposions avec notamment un magnifique but avec un enchaînement petit pont frappe enroulée exceptionnelle (21e). Les prémisses d’une grande soirée qui s’est poursuivi par un doublé sur un face-à-face remporté devant le gardien turc (38e) avant d’obtenir un penalty dans la foulée. Et dès le retour des vestiaires, Neymar a continué sur sa lancée inscrivant un troisième but (50e) suite à un bel échange avec Angel Di Maria avant de lancer le Fideo en profondeur qui servira Kylian Mbappé pour le cinquième but (61e). Si le Français avait été plus adroit, Neymar aurait d’ailleurs pu être crédité d’une passe décisive supplémentaire (72e). Il cherchera à inscrire le quadruplé en fin de match, en vain. Mais peu importe, Neymar a livré une nouvelle prestation exceptionnelle en étant à l’origine des cinq buts du PSG.

Kylian Mbappé (7,5) : Le Champion du monde aura offert deux visages différents durant le match. Discret dans le jeu, il d’abord raté un face à face avec une frappe au-dessus (18e). Il délivre ensuite une passe décisive sur le deuxième but de Neymar (38e) avant d’inscrire le troisième but du PSG sur un penalty (39e) que le Brésilien lui a cédé. C’est sa première réalisation en Ligue des Champions en 2020. Probablement un déclic très attendu par Kylian Mbappé qui, sur un caviar d’Angel Di Maria, inscrit même un doublé (61e). En fin de match, il sera plus discret. Encore une fois parfaitement servi par Neymar, il rate un nouveau face-à-face avec le gardien turc (72e). Par conséquent, le Français est décisif sur trois des cinq buts du PSG, tout en pêchant un peu face aux buts. Un match paradoxal donc pour Mbappé.

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page