SPORT

Natation – Championnats de France : Henique en patronne, Bussière et Metella surpris

[ad_1]



Publié le 12 décembre 2020 à 21H06 – mis à jour le 12 décembre 2020 à 23H53

Après avoir battu le record de France le matin, Mélanie Henique a remporté le titre de championne de France du 50m nage libre mais sans améliorer sa marque. Une avant-dernière journée qui a vu Mehdy Metella s’incliner sur le 50m papillon tout comme Théo Bussière sur le 100m brasse.

Mélanie Henique est au-dessus du lot. Dans le bassin de Saint-Raphaël, la sociétaire du CN Marseille n’a laissé aucune chance à ses rivales à l’occasion de la finale du 50m nage libre des championnats de France. Le seule petite ombre au tableau a été un record de France, battu dans la matinée, qui n’a pas été améliorée avec une victoire en 24’’49. Charlotte Bonnet (24’’40) et Béryl Gastaldello (24’’92) n’ont pas pu résister à la tornade Mélanie Hénique. Si le club marseillais a brillé en conclusion de cette journée, ses deux chances sur le 50m papillon sont tombés sur un Sergueï Comte bien plus costaud. Vainqueur en 23’’88, le nageur de Bron-Décines a pris le meilleur sur Mehdy Metella (23’’95) et Nicolas Vermorel (23’’96). En ouverture de cette journée, Aurélie Muller a échoué dans sa quête de titre sur le 1500m nage libre. La spécialiste de l’eau libre n’a pris que la troisième place (16’45’’50) derrière Adeline Furst (16’41’’51), sacrée championne de France derrière la Russe Anastassia Kirpitchnikova (15’53’’18), rapidement seule au monde dans la série rapide.

Grangeon à l’aise, Bussière en échec

Autre spécialiste de la nage en eau libre, Lara Grangeon n’a pas tremblé à l’occasion de la finale du 200m papillon. La nageuse du club de Sarcelles s’est nettement imposée en 2’10’’91, devant Lilou Ressencourt (2’12’’13) et Fanny Borer (2’17’’10). Une finale dont Fantine Lessaffre est passée à côté avec la septième place. L’Antiboise a également manqué le podium à l’occasion du 200m brasse avec une quatrième place (2’30’’35) alors que Fanny Deberghes, victorieuse en 2’27’’65, a privé Camille Dauba du titre de championne de France de la distance pour deux centièmes de seconde (2’27’’67). Meilleur temps des séries du 100m brasse, Théo Bussière était le favori de la finale mais le nageur marseillais a craqué face à Antoine Viquerat. Le Toulousain a amélioré sa marque de la matinée en 1’00’’99 alors que son dauphin a été plus d’une seconde plus lent (1’01’’18) quand Carl Aitkaci complète le podium (1’01’’39).

Pothain sacré malgré la défaite

Sacré champion de France du 200m nage libre l’an dernier à Rennes, Jordan Pothain a conservé sa couronne sans remporter la finale de la discipline à Saint-Raphaël. En effet, le Niçois (1’47’’89) a été battu de neuf centièmes par le Suisse Roman Mityukov (1’47’’80) à l’occasion de la finale. Jonathan Atsu (1’48’’02) s’offre la médaille d’argent devant Enzo Tesic (1’48’’24). Pour sa part, Cyrielle Duhamel a remporté la finale du 100m dos en 1’02’’33 devant Mathilde Cini (1’02’’48) et la jeune pépite de seulement quinze ans Mary-Ambre Moluh (1’02’’49). A l’occasion de la finale du 400m quatre nages, Emilien Mattenet s’est imposé en 4’28’’09, prenant nettement le meilleur sur Léon Marchand (4’19’’05) et Clément Bidard (4’22’’41). Une avant-dernière journée qui n’a pas été un feu d’artifice mais les performances ont été solides avant une dernière journée où le 100m nage libre sera l’attraction, venant clôturer ces championnats de France.



[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page