SPORT

Mercato | Mercato – Real Madrid : Zidane n’a plus les clĂ©s pour l’avenir du «Messi japonais» !

[ad_1]

Foot – Mercato – Real Madrid

PrĂȘte Ă  Villarreal, Takefusa Kubo ne bĂ©nĂ©ficie que de trĂšs peu de temps de jeu. Alors que le joueur et le Real Madrid voudraient voir Ă©voluer la situation en janvier, la dĂ©cision finale devrait appartenir au club d’Unai Emery.

Revenu d’un prĂȘt oĂč il a pu s’épanouir la saison derniĂšre Ă  Majorque, Takefusa Kubo est beaucoup moins en vue Ă  Villarreal. À l’instar de Reinier Jesus, trĂšs peu utilisĂ© par Lucien Favre au Borussia Dortmund, le Japonais n’apparaĂźt que rarement en Liga sous les ordres d’Unai Emery. Une situation qui agacerait le joueur, mais aussi le Real Madrid, qui rĂ©flĂ©chirait Ă  interrompre le prĂȘt dĂšs janvier, pour envoyer le joueur ailleurs. Plusieurs clubs seraient dĂ©jĂ  Ă  l’affĂ»t, dont le Betis SĂ©ville, Ă  la recherche d’un renfort pour le mercato d’hiver.

La décision finale appartient à Villarreal

Mais d’aprĂšs Sport, en dĂ©pit des volontĂ©s du Real Madrid et de Takefusa Kubo, la dĂ©cision finale reviendra quoiqu’il arrive Ă  Villarreal. Le sous-marin jaune a dĂ©boursĂ© 2,5M€ pour obtenir le prĂȘt du « Messi japonais » et aura donc le dernier mot. Le quotidien espagnol affirme que deux options existent, soit celle de poursuivre le prĂȘt du joueur, soit de consentir Ă  la rupture du prĂȘt, dans lequel cas Villarreal ne payerait que la moitiĂ© des 2,5M€. Les dirigeants du club se rangeraient derriĂšre l’avis de leur entraĂźneur Unai Emery. Le Real Madrid semblerait perdre la main sur l’avenir de sa pĂ©pite.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page