SPORT

Glory 81: Le Marocain Jamal Ben Saddik offre un coup de grâce à Adegbuyi

Après plus d’une minute, un changement sauvage de coups s’ensuivit. Il y a eu plusieurs coups. Les deux poids lourds sont cependant restés debout. A peine soixante secondes plus tard, Ben Saddik est sorti d’un direct du droit, envoyant Adegbuyi au tapis. Le Roumain s’est relevé après huit secondes, mais un corner droit de Ben Saddik dans la foulée s’est avéré être le début de la fin : KO.

Sa victoire a suscité beaucoup d’émotions chez Ben Saddik. Il a secoué la négativité des dernières semaines avec sa victoire. Son nom a récemment été associé à une série de bombardements et d’explosions dans les propriétés de sa famille à Anvers. Selon les médias belges, son frère est impliqué dans une querelle de drogue. Le combattant a toujours nié avoir quoi que ce soit à voir avec les attaques. ,,J’ai eu des moments difficiles, mais je suis toujours resté concentré. Je suis en forme et je veux continuer à divertir les fans. Cette victoire est pour le roi du Maroc, dont l’anniversaire est demain.

Ben Saddik et Adegbuyi se sont également affrontés en 2018. C’était à Ahoy, en finale d’un tournoi poids lourds. Malgré une main cassée, le Marocain belge a également triomphé par KO, également au premier tour. “Mais un tournoi est un tournoi”, a déclaré Ben Saddik plus tôt dans une avant-première à Le télégraphe. «Nous avions déjà eu deux combats. J’étais le meilleur ce jour-là. Maintenant, c’est un match lâche, avec deux nouveaux combattants. On verra qui sortira vainqueur. Ensuite, il n’y aura plus de harceler une fois pour toutes.

Ben Saddik gagne par KO.

Gloire

Rico Verhoeven

Ben Saddik n’a joué qu’une seule fois depuis sa précédente victoire contre Adegbuyi. C’était en octobre de l’année dernière lorsque, malgré un départ éclair, il n’a pas réussi contre Verhoeven. Le Goliath a fait faiblir le champion dominant et l’a même jeté au sol une fois, mais le remplaçant d’Alistair Overeem, qui a annulé quelques semaines à l’avance en raison d’une blessure, n’a pas pu suivre le rythme de Verhoeven dans la suite. Il a finalement perdu par KO technique.

Ben Saddik s’entraîne depuis près d’un an avec le célèbre entraîneur Mike Passenier et semble plus fort et plus en forme que jamais. Après, il a préféré avouer au plus vite se battre pour le titre face à Verhoeven. « Auparavant, j’entrais dans une préparation et ça prenait du temps. Maintenant, ma vie est devenue un grand camp d’entraînement. J’ai parfois eu du mal quand un match durait plus longtemps, mais c’est fini maintenant.

Plein d’éloges

Dans la course, Ben Saddik, 31 ans, n’a pas tari d’éloges sur Adegbuyi, qu’il a félicité pour le fait que son adversaire concourt depuis des années dans les plus hauts échelons de la catégorie des poids lourds. Une division dans laquelle chaque coup de poing peut signifier «fin de l’histoire» pendant un match. ,,Benjamin est au top depuis des années. Ce n’est pas quelqu’un qui sombre parfois. Il reste toujours proche du titre. Ce sont les combattants les plus dangereux pour moi. J’ai le même état d’esprit. Je respecte ça.”

Donovan Wisse

Donovan Wisse a défendu son titre des poids moyens d’octobre pour la première fois. Le Surinamais était bien trop bon pour le Portugais Yuri de Susa, qui s’entraîne en Allemagne. Après cinq tours de domination, il a été déclaré vainqueur à l’unanimité par le jury : 50-44.

Wisse peut se qualifier de champion de Glory depuis octobre, après avoir battu Yousri Belgaroui dans un match pour le titre vacant. Wisse, 25 ans, est le successeur d’Alex Pereira, parti à l’UFC, qui s’est frayé un chemin vers un combat pour le titre en un temps record avec la plus grande organisation de MMA au monde avec trois victoires en neuf mois. En novembre, il affrontera Israel Adesanya, l’une des plus grandes stars de l’UFC d’aujourd’hui et également un ancien combattant de Glory. Pereira a fait la suite appel être avec Wise.

Combat pour le titre contre Tyjani Beztati

Stoyan Koprivlenski et Guerric Billet se sont affrontés à Düsseldorf avec un combat pour le titre contre Tyjani Beztati, le champion Glory des poids légers depuis septembre 2021. Koprivlenski a gagné aux points et ira donc chercher la ceinture du championnat le 8 octobre lors de Collision4 à Arnhem, le prochain grand rendez-vous. Entre-temps, un gala Glory Rivals aura lieu le 17 septembre.

Les mesures

Glory81 a eu lieu au Castello, une salle de sport pouvant accueillir environ 2 000 spectateurs. Les fans dans la salle étaient tous proches du ring et cela a créé beaucoup d’ambiance. Dès le premier match, les combattants ont été empathiques avec enthousiasme.

Contrairement au dernier grand événement Glory, la soirée à Düsseldorf s’est déroulée sans encombre. Suite aux émeutes de Hasselt en mars, l’organisation de kickboxing avait pris plusieurs mesures pour assurer la sécurité. Par exemple, aucun alcool n’était servi, les maillots de football et le torse nu étaient interdits et chaque visiteur se voyait attribuer un siège spécifique. Des caméras supplémentaires ont également été installées pour surveiller de plus près le public.

Résultats Glory81

  • Poids lourd : Jamal Ben Saddik (Mar) bat Benjamin Adegbuyi (Roe) par KO
  • Poids moyen: Donovan Wisse (Sur) bat Juri de Sousa (Por) aux points
  • Poids lourd : Cihad Kepenek (Tur) bat Nordine Mahieddine (Alg) par KO
  • Poids plume : Ahmad Chikh Mousa (All) bat Rafik Habiat (Mar) par KO
  • Poids léger : Stoyan Koprivlenski (Bul) bat Guerric Billet (Fra) aux points
  • Poids plume : Dennis Wosik (All) bat Naoki Seki (Jap) aux points

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page