SPORT

Handball – Les Bleues s’inclinent en finale de l’Euro et cĂšdent le titre Ă  la NorvĂšge (20-22)

[ad_1]

Les handballeuses françaises ont Ă©tĂ© battues par la NorvĂšge 22 Ă  20, dimanche en finale de l’Euro-2020 Ă  Herning (Danemark), et cĂšdent leur couronne continentale aux Scandinaves, qui n’avaient plus gagnĂ© de titre majeur depuis l’Euro-2016.

Les coĂ©quipiĂšres de Siraba DembĂ©lĂ© rentrent du Danemark avec la mĂ©daille d’argent autour du cou, leur cinquiĂšme podium international en six compĂ©titions depuis les Jeux olympiques de Rio en 2016, et malgrĂ© cette ultime dĂ©faite, ont dĂ©finitivement mis derriĂšre elles l’Ă©limination dĂšs le 1er tour au Mondial-2019.
En tĂȘte les dix premiĂšres minutes de la rencontre, les Françaises ont Ă©normĂ©ment butĂ© sur la gardienne norvĂ©gienne Solje Solbert (9 arrĂȘts Ă  47% en premiĂšre pĂ©riode, 16 au total), accusant Ă  la pause quatre buts de retard (10-14).
MalgrĂ© une prestation trĂšs solide en dĂ©fense et l’entrĂ©e remarquable de ClĂ©opatre Darleux en seconde pĂ©riode (8 arrĂȘts), les joueuses d’Olivier Krumbholz ont progressivement rĂ©duit l’Ă©cart, jusqu’Ă  l’Ă©galisation sur 7m de GrĂące Zaadi (50e, 17-17).
DĂ©jĂ  sanctionnĂ©e Ă  deux reprises en premiĂšre pĂ©riode, la meneuse de l’Ă©quipe de France a Ă©copĂ© d’un carton rouge Ă  la 56e, pour mauvais changement.
AprĂšs un combat mano a mano, les NorvĂ©giennes ont pris deux longueurs d’avance Ă  la 59e, 22-20, avant une ultime parade trois secondes avant le terme du match, comme un symbole, de ClĂ©opatre Darleux, Ă©lue meilleure joueuse du match.
« L’Ă©quipe de France peut ĂȘtre fiĂšre. Elles se sont battues jusqu’au bout, on est bien revenus, on Ă©tait bien mentalement, mais on a manquĂ© d’aisance en attaque placĂ©e. (…) Certainement l’expĂ©rience supĂ©rieure de l’Ă©quipe de la NorvĂšge a fait la diffĂ©rence pour contenir les assauts français dans les dix derniĂšres minutes », a rĂ©agi le sĂ©lectionneur français, Olivier Krumbholz, au micro de beIN Sports.
Avec cette nouvelle finale internationale, la quatriĂšme aprĂšs les JO-2016 (argent), le Mondial-2017 (or) et l’Euro-2018 (or), les Françaises vont dĂ©sormais partir Ă  la conquĂȘte de l’olympe l’Ă©tĂ© prochain Ă  Tokyo (23 juillet-8 aoĂ»t 2021) pour le seul titre qui manque encore au palmarĂšs des Bleues.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page