SPORT

Handball – Euro 2020 (F/Finale) : Les Bleues entre dĂ©ception et satisfaction

[ad_1]



Publié le 20 décembre 2020 à 21H45

A l’issue de leur dĂ©faite face Ă  la NorvĂšge, les Bleues n’ont pas cachĂ© une certaine dĂ©ception d’avoir laissĂ© Ă©chapper leur titre europĂ©en. Mais, Ă  quelques mois des Jeux Olympiques, la performance tricolore apporte aux coĂ©quipiĂšres d’Estelle Nze Minko un peu de fiertĂ©.

Les Bleues ont calĂ© au dernier moment. AprĂšs un championnat d’Europe convaincant, avec un seul match nul face Ă  la Russie pour ternir un minimum le bilan, les joueuses d’Olivier Krumbholz ont manquĂ© la derniĂšre marche. DominĂ©es en premiĂšre pĂ©riode, les Bleues ont su revenir et mĂȘme passer devant la NorvĂšge avant de craquer en toute fin de match lors de cette finale de l’Euro 2020. Un Ă©chec qui laisse un peu d’amertume aux Tricolores, notamment leur capitaine Siraba DembĂ©lĂ©-Pavlovic. « Ça pique, parce qu’on revient trĂšs bien dans le match, assure cette derniĂšre dans des propos recueillis par le site officiel de la FĂ©dĂ©ration Française de handball. Mais avec des petites erreurs, il nous Ă©chappe finalement. » Une dĂ©ception qui Ă©tait Ă©galement palpable pour Estelle Nze Minko. « On espĂ©rait un rĂ©sultat tout autre et on envie Ă©normĂ©ment la NorvĂšge d’avoir cette mĂ©daille d’or », a confiĂ© au micro de beIN Sports la meilleure joueuse du championnat d’Europe. Exemplaire en deuxiĂšme pĂ©riode et maillon fort des Bleues, ClĂ©opĂątre Darleux n’en a pas dit moins. « Nous sommes super fiĂšres de cette mĂ©daille, assure la gardienne tricolore. Mais Ă  la fin du match, j’étais vraiment déçue car nous sommes passĂ©es prĂšs de l’exploit. » La joueuse de Brest l’a laissĂ© entendre, il y avait tout de mĂȘme un peu de fiertĂ© dans les rangs tricolores.

Nze Minko : « Un podium qui est quand mĂȘme joyeux »

Un an aprĂšs un Mondial complĂštement manquĂ© Ă  Kumamoto, avec une Ă©limination dĂšs le Tour PrĂ©liminaire et une treiziĂšme place finale, l’équipe de France a retrouvĂ© le rang qui Ă©tait le sien aprĂšs le titre Mondial en 2017 puis l’Euro remportĂ© Ă  domicile en 2018. « C’est un podium qui est quand mĂȘme joyeux parce que plus les heures vont passer, plus on va rĂ©ussir Ă  savourer cette belle mĂ©daille d’argent », assure Estelle Nze Minko. ClĂ©opĂątre Darleux, pour sa part, assure que les Bleues dont « super fiĂšres de cette mĂ©daille » malgrĂ© la dĂ©ception d’ĂȘtre « passĂ©es prĂšs de l’exploit ». Siraba DembĂ©lĂ©-Pavlovic, qui avait « l’impression qu’on avait repris le match en mains » mais, face Ă  une Ă©quipe de NorvĂšge « dĂ©stabilisĂ©e », « on n’a pas su concrĂ©tiser », ajoute la capitaine tricolore. Mais s’il y a quelque chose sur laquelle Estelle Nze Minko et sa capitaine sont d’accord, la NorvĂšge Ă©tait d’un tout autre niveau. « Ce n’est pas passĂ© cette fois-ci. Je suis déçue par ce que je pense qu’on est meilleures que ce qu’on a montrĂ© ce soir (dimanche). C’est le sport, c’est le jeu. La NorvĂšge a mieux jouĂ© son match que nous », a ajoutĂ© la MVP du tournoi. « La NorvĂšge a trĂšs bien jouĂ©, admet Siraba DembĂ©lĂ©-Pavlovic. On n’a pas Ă  rougir mais c’est vrai que je suis un peu déçue. »

Les Bleues se tournent vers Tokyo

Principal changement entre les deux pĂ©riodes, qui ont Ă©tĂ© bien diffĂ©rentes, ClĂ©opĂątre Darleux a rĂ©sumĂ© ce qui a pu manquer aux Tricolores durant l’ensemble de cette finale : l’efficacitĂ© offensive. « Mentalement, c’était difficile et lorsque je suis rentrĂ©e en deuxiĂšme pĂ©riode, j’ai pu apporter de l’explosivitĂ© et faire des arrĂȘts, a confiĂ© la partenaire d’Amandine Leynaud. J’ai donnĂ© mon maximum. Il fallait marquer plus de buts en deuxiĂšme pĂ©riode. » Avec cet Euro qui va trĂšs vite passer derriĂšre elles, les Bleues vont pouvoir se tourner vers leur prochain objectif, qui sera les Jeux Olympiques de Tokyo l’étĂ© prochain, pour lesquelles elles sont dĂ©jĂ  qualifiĂ©e Ă  la suite de leur victoire lors de l’Euro 2018. Mais toutes les Tricolores ne sont pas encore dans cet Ă©tat d’esprit. « L’objectif, c’était aujourd’hui, cette compĂ©tition-lĂ  parce qu’on ne sait jamais ce qui se passe entre deux compĂ©titions. Les Ă©quipes changent, chaque compĂ©tition est unique, a ainsi confiĂ© Estelle Nze Minko. Peut-ĂȘtre que, dans quelques jours ou mois, on profitera de cette compĂ©tition pour le Japon. Je suis déçue de la finale mais je suis reconnaissante pour ce titre de meilleure joueuse du tournoi. » Mais, pour Siraba DembĂ©lĂ©-Pavlovic, cet Ă©chec en finale devra ĂȘtre un Ă©lĂ©ment de motivation pour les mois Ă  venir. « Échouer si prĂšs du but, j’espĂšre que cela va nous donner encore plus faim pour la prochaine Ă©chĂ©ance qui arrivera bientĂŽt. » Ce n’est plus qu’une question de mois avant de voir les joueuses d’Olivier Krumbholz tenter de remporter leur premier titre olympique.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page