SPORT

Fabienne Albert, la premiĂšre femme prĂ©sidente d’une fĂ©dĂ©ration de Rugby ?

[ad_1]

Les Ă©lections Ă  la tĂȘte de la FFR XIII auront lieu ce samedi et seront organisĂ©es par vote Ă©lectronique. Trois candidats briguent la prĂ©sidence et la succession de Marc Palanques.
Rencontre avec Fabienne Albert avant de donner la parole à André Janzac et Luc Lacoste.
L’ancienne trĂ©soriĂšre et actuelle secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale de la FFR XIII n’a pas froid aux yeux. DĂšs l’annonce de Marc Palanques de ne pas se reprĂ©senter, l’Audoise de souche et de cƓur a dit « oui ». Oui, mais avec une liste renouvelĂ©e aux deux tiers et surtout avec une approche diffĂ©rente. BĂ©nĂ©vole « XIII active », femme de dialogue, Fabienne Albert a pour elle une connaissance parfaite du terrain et des rouages de la discipline. Sous le feu des critiques, Fabienne Albert dĂ©fend un bilan et des projets qu’elle entend bien mener Ă  terme. 

Fabienne Albert, quelles sont vos relations avec les prĂ©sidents des Dragons et du TO ?

Elles sont respectueuses. Si je suis Ă©lue je demanderai Ă  les rencontrer tous les deux avec leurs entraĂźneurs pour Ă©changer, en prĂ©sence Ă©galement de notre sĂ©lectionneur AurĂ©lien Cologni, en qui nous renouvelons toute notre confiance. Nous sommes en relations Ă©troites avec les Dragons en ce moment. Le ministĂšre des sports leur a demandĂ© de passer par la FFR XIII pour porter leur dossier de demande par rapport Ă  l’aide financiĂšre de l’état pour les clubs professionnels. C’est un point essentiel pour l’avenir des Dragons. Depuis jeudi, nous suivons avec notre DTN ce dossier de trĂšs prĂšs et nous mettons toutes nos forces en Ɠuvre pour appuyer cette demande.

Avez-vous avancĂ© sur le dossier de l’augmentation du nombre de licenciĂ©s?

Les offres de parrainage que nous avons mises en place au niveau des Ă©coles de rugby et des jeunes ont dĂ©jĂ  ramenĂ© 200 nouveaux licenciĂ©s, malgrĂ© le confinement. Des choses ont Ă©tĂ© embrayĂ©es par notre mandature, tout n’est pas Ă  jeter et on retrouve plusieurs de nos chantiers sur le programme des deux autres listes.

Si vous ĂȘtes Ă©lue le 12 dĂ©cembre, quelle sera votre feuille de route?

Mes quatre annĂ©es passĂ©es en tant qu’élue me laissent un goĂ»t d’inachevĂ©. Il y a de belles choses Ă  rĂ©aliser avec tous les clubs. Lors du congrĂšs, 63 % des clubs ont votĂ© pour le centre national d’entraĂźnement. Les collectivitĂ©s ont votĂ© pour un total de 3,6 millions de subventions. L’accompagnement de la prĂ©sidente de la RĂ©gion, Carole Delga et du ministĂšre a Ă©tĂ© Ă©norme ; la prĂ©sidente en a fait son cheval de bataille. On ne peut pas se passer d’un outil pareil et malgrĂ© la campagne de dĂ©sinformation menĂ©e cet Ă©tĂ©, les prĂ©sidents de club ont votĂ© pour ce CNE.

« DĂ©jĂ  350 000 euros d’aide versĂ©s aux clubs »

Fabienne Albert qui a renouvelĂ© sa liste aux deux tiers entend poursuivre les grandes lignĂ©es menĂ©es par la gouvernance actuelle. «Je m’appuierai sur le bilan actuel qui est positif. Je souhaite absolument que l’on continue ce qui a Ă©tĂ© amorcĂ© et bien menĂ©. Nous avons dĂ©jĂ  mis en place des choses qui sont bien embrayĂ©es et qu’il faut poursuivre. Pendant deux ans, nous avons mis toute notre Ă©nergie pour remonter les finances de la FĂ©dĂ©ration, c’était notre prioritĂ© tout comme la Coupe du monde 2017 qui est arrivĂ©e un an aprĂšs notre Ă©lection. Il y a encore des choses Ă  rĂ©aliser avec tous les clubs et de concert. » L’ex trĂ©soriĂšre de la FFR XIII sait Ă©galement qu’elle peut compter sur des finances saines si elle est Ă©lue le samedi 12 dĂ©cembre au soir. «Comme le prĂ©sident Palanques l’a rappelĂ©, la FFR XIII Ă©tait en cessation de paiements lorsque nous avons Ă©tĂ© Ă©lus en 2016 avec 500 0000 euros de dette. Aujourd’hui nous avons aidĂ© les clubs Ă  hauteur de 350 000 euros et en plus il reste un petit peu plus de 200 000 euros dans les caisses», se rĂ©jouit la maman de Lucas Albert qui vient de quitter les Dragons pour l’Élite et Carcassonne XIII.

« Les femmes ont une façon de voir les choses qui est diffĂ©rente »

«Il y a de plus en plus de femmes qui occupent des postes Ă  responsabilitĂ© dans le monde politique et sportif. MĂȘme dans les clubs Élite Ă  XIII puisque MylĂšne Sanchez est devenue co prĂ©sidente de Limoux. Sans tenir un discours fĂ©ministe, les femmes ont une façon de voir les choses qui est diffĂ©rente. Je ne suis pas dans le conflit, mais dans l’apaisement. Je veux fĂ©dĂ©rer et j’aurai un discours apaisant. Il faut que les gens apprennent Ă  aimer leur fĂ©dĂ©ration, au lieu de passer leur temps Ă  la critiquer. Peu importent les prĂ©sidents, il y a toujours eu des guerres internes. J’estime que ça peut-ĂȘtre un plus d’avoir une femme Ă  la tĂȘte de la FĂ©dĂ©ration par rapport Ă  ça. Je ne suis pas lĂ  pour polĂ©miquer. Un prĂ©sident ou une prĂ©sidente doit savoir composer et avoir autour de lui des personnes apaisantes».

La liste « XIII Unis » ne comporte que 23 noms aprĂšs l’invalidation de la candidature de Lise M’Foudi qui arrivĂ©e hors dĂ©lais auprĂšs des services de rĂ©glementation. La liste menĂ©e par Fabienne Albert est renouvelĂ©e aux deux tiers par rapport au dernier comitĂ© directeur.
Fabienne Albert, Laurence Arbouin, Patrick Barbier, Guillaume Brisot, Gwendoline Cignacco, Michel Clauzier, Joris ClĂ©ment, Cindy Dezerable, Xavier Fabre, Daniel Guinguet, Mathieu KhĂ©dimi, Ludovic Loine, Khaleb MaĂŻza, Carole Mazaud, Jean-Claude Nadaud, Georges Raillon, JĂ©rĂŽme RougĂ©, Chantal Ruidavets, GrĂ©gory Simon, Hubert Sournies, Éric Tignol, Xavier Vasson, Éric Vergniol.
[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page