SPORT

F1 – Haas : Grosjean a quitté l’hôpital



Publié le 2 décembre 2020 à 09H45 – mis à jour le 2 décembre 2020 à 10H19

Trois jours après son effroyable accident lors du Grand Prix de Bahreïn, Romain Grosjean a pu quitter ce mercredi l’hôpital militaire où il était soigné pour des brûlures aux mains.

Retardée d’une journée pour permettre une meilleure récupération, la sortie d’hôpital de Romain Grosjean a pu être effectuée ce mercredi. Victime d’un accident rarement vu en Formule 1 ce dimanche à l’occasion du Grand Prix de Bahreïn, le pilote de l’écurie Haas a été soigné dans un hôpital militaire proche de Sakhir pour des brûlures au deuxième degré aux mains ainsi que d’une entorse de la cheville. Alors qu’il devait être libéré ce mardi, les médecins ont préféré le garder 24 heures de plus. « Ma main droite ce (mercredi) matin. Le bonheur que j’ai ressenti quand on m’a dit que je n’avais plus besoin d’un pansement complet et que je pouvais utiliser mon doigt était énorme, j’en ai presque pleuré, a déclaré Romain Grosjean via son compte officiel Twitter. C’est une victoire sur mon chemin vers la guérison. »

Un dernier tour de piste à Abu Dhabi pour Grosjean ?

Après avoir quitté l’hôpital ce mercredi, Romain Grosjean ne reprendra pas le volant dès ce week-end. En effet, l’écurie Haas va le remplacer pour le Grand Prix de Sakhir par Pietro Fittipaldi. Le Français sera donc un observateur à l’occasion de la course disputée sur un tracé bien différent de celui emprunté le week-end dernier. Toutefois, le Genevois compte bien conclure sa carrière en Formule 1 sur un dernier Grand Prix, dans dix jours à Abu Dhabi, et non pas sur les terribles images de son accident ce dimanche « mêmes si c’est pour finir 20eme », avait déclaré Romain Grosjean à ce sujet. Reste que l’écurie Haas ne compte pas prendre le moindre risque avec son pilote et attendra d’avoir le feu vert des médecins de la FIA pour l’aligner lors des premiers essais libres de la dernière manche de la saison.




Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page