SPORT

F1 – GP de Sakhir : Un tracé non-conventionnel sélectionné pour la deuxième manche à Bahreïn

[ad_1]



Publié le 29 août 2020 à 09H15 – mis à jour le 29 août 2020 à 09H16

Afin de dérouter les équipes lors des deux courses disputées à Bahreïn en fin de saison, la Formule 1 a confirmé l’utilisation d’une version alternative du tracé, aux caractéristiques inédites, pour le Grand Prix de Sakhir.

Dans une saison 2020 inhabituelle, la Formule 1 a décidément décidé de sortir des sentiers battus. Les 29 novembre et 6 décembre prochains, le paddock fera étape à Bahreïn pour deux Grands Prix consécutifs sur le circuit de Sakhir. Un « double-header » qui fera suite à ceux organisés en Autriche pour ouvrir la saison puis en Grande-Bretagne. Mais, pour ce troisième et dernier enchaînement de deux courses sur un même lieu, la donne sera fondamentalement différente. Si, au Red Bull Ring, rien n’avait changé entre les Grands Prix d’Autriche et de Styrie, Pirelli avait apporté des spécifications de pneus différentes entre le Grand Prix de Grande-Bretagne et celui du 70eme anniversaire disputés à Silverstone. Pour les Grands Prix de Bahreïn puis de Sakhir, le changement sera beaucoup plus profond puisque c’est le circuit lui-même qui va changer ! Toutefois, il n’est pas question de retrouver le tracé « Endurance » emprunté en 2010, qui avait été critiqué par tout le monde.

Vers une pole position en moins de 55 secondes !

En effet, ce vendredi entre les deux premières séances d’essais libres du Grand Prix de Belgique, la F1 a confirmé que la deuxième course disputée à Sakhir utilisera la configuration « Outer » du circuit. Un tracé présenté plus tôt dans l’année comme un « ovale » par Ross Brawn qui changera les habitudes des pilotes. En effet, ce tracé long de 3,543km propose les trois principales lignes droites du tracé habituel mais, au lieu de plonger vers une succession de virage au centre du circuit, les monoplaces en feront le tour via deux « S » à haute vitesse avant de retrouver le tracé initial dans l’avant-dernière ligne droite. Selon les prédictions établies par la F1, les pilotes devraient descendre sous la minute au tour durant l’ensemble du week-end, la pole position étant attendue en moins de 55 secondes quand, en rythme de course, le rythme sera sous les 60 secondes. Un tel tracé devrait permettre de faire partir en fumée le record de temps le plus court pour signer la pole position, signé par Niki Lauda sur le circuit de Dijon-Prenois en 1974 (58’’79), le seul à être descendu sous la minute dans l’exercice dans l’histoire de la Formule 1. De plus, alors que le Grand Prix de Bahreïn est une course qui débute de jour pour se finir de nuit, cette deuxième course est déjà prévue pour être disputée intégralement de nuit, avec un horaire retardé à l’occasion des qualifications et de la course.



[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page