SPORT

Droit au but avec Luc Lacoste

[ad_1]

Samedi, la FFR XIII connaîtra un nouveau président ou sa toute première présidente. Après Fabienne Albert et André Janzac, Luc Lacoste boucle sa campagne par un entretien sans langue de bois.
L’ancien président de l’USAP, passionné de sport et baigné par le monde des affaires est le candidat surprise de ces élections. Le Bordelais se présente en « défenseur des causes perdues » et souhaite donner à la FFR XIII un autre visage. Opposé à la gouvernance actuelle, Luc Lacoste souhaite élargir le terrain de jeu de la discipline autour de la liste qu’il a constitué. Une liste très éclectique où se mêlent plusieurs personnalités du mouvement dont certaines sont éloignées des sphères treizistes depuis plusieurs années.
Luc Lacoste espère avoir réussi à convaincre une grande majorité des présidents de clubs par ses présentations aussi énergiques qu’inhabituelles. La stratégie du rentre-dedans comme arme de séduction, Luc Lacoste est dans la place.

Vous prônez l’heure du changement….

Oui, mais le problème de fond c’est :  Est-ce que les treizistes veulent du changement ou pas ? Soit on continue, soit on s’engage dans une autre voie avec une autre méthode. Ce sport stagne et je propose de vraies ambitions portées par des méthodes nouvelles pour la Fédération.

« La Fédération est dans un désordre exceptionnel »

Pourquoi êtes-vous si critique envers la Fédération actuelle ?

Parce qu’il y a une urgence élevée. Il fait remettre de l’ordre ? Je me suis rendu compte que la Fédération était dans un désordre exceptionnel. En 2021, elle doit renouveler son agrément et il va falloir remettre en route l’outil.

On vous reproche d’avoir une démarche trop entrepreneuriale…

J’ai lu qu’une candidate parle de bienveillance. Mais la bienveillance n’est pas incompatible avec l’entrepreneuriat, au contraire. Aujourd’hui, les modes de management ont évolué. On parle de Responsabilité Sociétale des Entreprises et la bienveillance est la base de ce mode de management. Il ne faut pas confondre ce RSE avec une gestion d’entreprise. L’entrepreneuriat dont a besoin de XIII, c’est fixer des objectifs et les contrôler.

« À « Perspectives XIII », le meilleur d’entre tous au niveau de la formation va nous rejoindre »

Vous parlez de formation. Qu’apporterez-vous de nouveau concrètement?

C’est soi-disant le point fort de certains de nos opposants. À « Perspectives XIII », le meilleur d’entre tous au niveau de la formation va nous rejoindre, il s’agit de Robert Cousty. Lui, peut se targuer d’avoir de vrais succès auprès de plusieurs fédérations. Il a notamment formé de nombreux entraîneurs de Top14 et de ProD2.

Luc Lacoste, quelles sont les grandes lignes de votre projet?

Il y a cinq points et pas 49 : l’accroissement du nombre de licenciés, le soutien aux clubs, le déploiement de l’enseignement et la formation, l’équipe de France et la croissance des revenus. Tout le monde parle de créer de la ressource. Moi, j’explique dans mon programme comment nous allons y arriver, j’attends toujours que les autres candidats proposent comment ils comptent y arriver. Je fixe un objectif, mais surtout je fixe comment on va l’atteindre et je n’en démords pas.

Vous bousculez les idées et les choses lors de vos interventions. Pourquoi?

Si on n’accepte pas de faire son autocritique, on n’avance pas. On ne peut pas dire que ce sport ne périclite pas. On se ment. Il faut avoir le courage de constater ce que l’on est et c’est tout le sens du projet que je mène.
 

CV Express
– 54 ans, né à Bordeaux en 1966.
– Marié, père d’un garçon (23 ans).
– À vécu quatre années à Londres pour ses études, suite à la mutation professionnelle de son père (de ses 15 à 18 ans)
– Dirigeant de société de construction de parkings (Epolia).
– Conseiller en investissement et conférencier
– 2013 : Il entre au conseil d’administration de l’USAP, puis il devient le président par intérim (janvier-mars 2016). Quitte le conseil d’administration en novembre 2017.
– Grand amoureux de tous les sports et a pratiqué le football et le tennis.
La liste: Dominique Baloup, Laurence Biville, Bruno Bouby, Jeff Cagnac, Cassandre Campanella, Pascale Chinaux, Magalie Domart, Gilles Dumas, Francis Duthil, Patrick Entat, Gilles Estay, Jean Guilhem, Gilles Jaubert, Younes Khattabi, Luc Lacoste, Emmanuel Matinod, Pascal Merlin, Julien Morata, Véronique Pons, Hugues Ratier, Florian Rodriguez, Gaël Tallec, Jean-Claude Touxagas et Anne-Marie Tremousaygue-Van Klaveren.
[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page