SPORT

Dragons Catalans – Mourgue, l’avenir en sang et or

[ad_1]

Le prometteur meneur de jeu de 21 ans, Arthur Mourgue, vient de prolonger son contrat de trois saisons avec les Dracs. Courtisé par plusieurs clubs Anglais, Arthur Mourgue a décidé de s’inscrire sur la durée avec les Dragons Catalans.

Plusieurs dossiers brûlants étaient sur le bureau du manager, Alex Chan, depuis un mois et la fin de saison 2020 des Dragons face à St-Helens.
La non-conservation de Rémi Casty a alerté autant qu’elle a inquiété les fans et les partenaires, tout comme le souhait de Lucas Albert d’opter pour l’Élite et Carcassonne.
Depuis, le club a scellé trois prolongations de contrat de ses jeunes avec Arthur Romano, Paul Séguier et Lambert Belmas. Trois joueurs qui ont signé pour une saison de plus.
Mais, il restait encore sur la table un dossier chaud, celui d’Arthur Mourgue. Formé en  Avignon, le jeune demi de mêlée a été à son avantage, cet été, lorsqu’il a remplacé Sam Tomkins, suspendu à l’arrière. Quatre feuilles de match ont suffi à attirer l’œil des Anglais.
Si le jeu des négociations a traîné en longueur, la raison et la volonté de Steve McNamara de le conserver ont eu raison des sirènes venues d’outre-Manche.
Arthur Mourgue est donc lié avec les Dragons Catalans, jusqu’à la fin de la saison 2023.
Avec six titularisations en Super League, le neveu de Christophe Jouffret, l’ancien directeur des Dragons ne veut pas en rester là.
«Je suis heureux de prolonger mon aventure à Perpignan. C’est une bonne opportunité pour moi. J’aime jouer pour cette équipe et ses supporters et je suis impatient que la saison reprenne» avoue celui qui a plus souvent évolué avec l’équipe réserve qu’en Super League.
Sauf que le départ de Lucas Albert lui offre le rôle de première doublure de la paire Maloney – Drinkwater ou de l’arrière Sam Tomkins.
Assurément, Arthur Mourgue aura du temps de jeu en 2021.

McNamara : «son éthique de travail est incroyable»

«Arthur a énormément progressé au cours des douze derniers mois grâce à son attitude et à son professionnalisme. Son éthique de travail est incroyable. C’est un joueur passionnant qui doit maintenant s’établir aux Dragons ainsi qu’en Super League », juge Steve McNamara qui a promis de donner leur chance aux jeunes en 2021. Compte tenu de la diminution du squad, «il faudra rapidement essayer les jeunes qui poussent. Nous avons souhaité voir certains jeunes une saison de plus et d’autres un petit peu plus longtemps, c’est le cas pour Arthur Mourgue et je suis heureux qu’il reste fidèle aux couleurs qui sont les siennes depuis 2016 » dit de lui, le président Bernard Guasch.
Arrivé chez les Dragons à 17 ans, Arthur Mourgue est passé par les portes des Dragons U19 et U23 avant de s’installer à la table des grands.
Sauf que le plus dur reste à faire, s’imposer et bousculer la hiérarchie sachant que derrière, César Rougé (18 ans) qui évolue également aux affaires parfait son apprentissage avec l’équipe réserve.
En attendant, les Dragons Catalans envoient des signaux forts avec les renouvellements des joueurs français. À eux de jouer maintenant.

Un effectif revu à la baisse ?

Bernard Guasch, le président des Dragons Catalans a assuré (édition du lundi 21 décembre) que les signaux étaient repassés au vert après les versements de la RFL (200 000 euros), la baisse du loyer du stade, la mise en place du chômage partiel et l’éligibilité sur plusieurs dossiers d’aides financières du gouvernement et de la Région. Sauf que la santé financière reste fragile. «Selon les mesures prises au mois de janvier, l’effectif peut encore changer. S’il faut prêter ou céder des joueurs, on le fera. Soit, nous avons de bonnes nouvelles et de bonnes perspectives pour Pâque et ça ira, soit les stades restent fermés jusqu’au mois de juin et on resserrera les boulons, parce que l’on ne pourra pas faire autrement», assure le président Guasch. L’ailier Lewis Tierney (quatre matches en 2020), derrière la hiérarchie imposée par Tom Davies et derrière Fouad Yaha n’est pas contre le fait de revenir en Angleterre, après quatre saisons passées en France. Le deuxième ligne Benjamin Jullien, déjà en concurrence avec Matt Whitley et Joel Tomkins, s’est fait doubler par Paul Séguier. Le recrutement de Mike McMeeken relègue Benjamin Jullien en cinquième position. Jamais une intersaison n’aura été marquée par autant d’inconnues.
 

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page