SPORT

Cyclisme – Trek-Segafredo : Nibali chez Ineos Grenadiers ? L’agent de l’Italien réagit

[ad_1]



Publié le 30 novembre 2020 à 09H40 – mis à jour le 30 novembre 2020 à 10H02

Des rumeurs envoient Vincenzo Nibali du côté d’Ineos Grenadiers en 2022. La proportion qu’a prise cette annonce a contraint l’agent de l’Italien à faire le point dans les médias.

La rumeur enfle. De l’autre côté des Alpes, Rai Sport émet un intérêt d’Ineos Grenadiers pour… Vincenzo Nibali (36 ans). La formation britannique souhaiterait s’offrir les services du coureur italien à la fin de son contrat le liant à Trek-Segafredo, soit à l’issue de l’année prochaine. « Cela peut sembler faux mais mes sources sont très bonnes, Nibali a reçu une offre d’Ineos pour 2022. Il semble que l’offre vienne de Pinarello (l’équipementier vélo d’Ineos, ndlr). Froome n’étant plus dans l’équipe, ils ont besoin d’un leader pour aider à guider les jeunes coureurs », a développé Beppe Conti, journaliste pour le média italien. Ces propos sont parvenus jusqu’aux oreilles du clan Nibali. Ils ont ainsi poussé son agent, Alex Carera, à s’exprimer à ce sujet sur la scène médiatique.

Son agent met fin aux rumeurs

Le représentant de l’homme qui a remporté les trois grands tours a démonté la rumeur. « Nous n’avons eu aucune discussion avec Ineos. Vincenzo a un contrat avec Trek-Segafredo pour 2021 et il y est très heureux. Vincenzo doit encore décider de son avenir, mais nous avons toujours dit que nous rencontrerions la direction de l’équipe Trek-Segafredo au cours de la nouvelle année pour en discuter. Nous n’envisagerions d’autres options et d’autres offres que si nous n’arrivions pas à un accord avec eux », a rétorqué Carera pour CyclingNews. Reste à voir ce que donneront les discussions avec la direction de Trek-Segafredo concernant l’avenir du septième du dernier Giro. Vincenzo Nibali a fait savoir à la sortie du confinement qu’il serait prêt à continuer de courir au-delà de 2021, s’il a « la même détermination et le même enthousiasme » que maintenant. Et ce ne sont pas ses 36 ans, qu’il vient tout juste de fêter, qui l’arrêteront dans son élan.



[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page