SPORT

Cyclisme – Giro 2021 : Alpecin-Fenix prĂȘte Ă  renoncer Ă  son invitation ?

[ad_1]



Publié le 24 novembre 2020 à 23H25

Alors que son statut de meilleure ProTeam de la saison 2020 lui offre un billet pour l’ensemble des courses UCI World Tour, dont les trois Grands Tours, l’équipe Alpecin-Fenix pourrait renoncer au Giro, selon ses coureurs.

L’équipe Alpecin-Fenix va-t-elle faire le mĂȘme choix de Total Direct Energie ? SacrĂ©e meilleure ProTeam de la saison 2020, la formation belge a par la mĂȘme occasion obtenu son sĂ©same pour l’ensemble des courses au calendrier de l’UCI World Tour lors de la saison 2021. Des invitations automatiques qui valent Ă©galement pour les trois Grands Tours mais que les Ă©quipes, Ă  leur discrĂ©tion, peuvent refuser et ainsi permettre aux organisateurs de bĂ©nĂ©ficier d’une place supplĂ©mentaire pour une Ă©quipe de leur choix. Cette saison, sous la pression du patron du Giro Mauro Vegni qui veut conserver un maximum d’invitations pour les Ă©quipes italiennes, l’équipe Total Direct Energie a renoncĂ© Ă  participer au Tour d’Italie. Un choix que l’équipe Alpecin-Fenix aurait dĂ©jĂ  fait si on en croit deux de ses coureurs.

Oui au Tour de France et Ă  la Vuelta mais non au Giro ?

Via son compte personnel Instagram, l’Italien Sacha Modolo a invitĂ© ses abonnĂ©s Ă  lui poser des questions. InterrogĂ© sur la prĂ©sence de la formation Alpecin-Fenix sur les routes d’Italie au printemps prochain, le seul Transalpin de l’effectif de l’équipe belge a rĂ©pondu que cette derniĂšre ne comptait s’aligner que sur le Tour de France, qui est le plus intĂ©ressant au niveau communication pour les partenaires, d’autant plus si Mathieu van der Poel s’aligne au dĂ©part de Brest. Mais son coĂ©quipier Tim Merlier a donnĂ© un autre son de cloche Ă  l’occasion d’un entretien accordĂ© au quotidien belge nĂ©erlandophone Het Laatste Nieuws. En effet, le champion de Belgique a confiĂ© Ă  cette occasion qu’il va « probablement » participer Ă  son premier Grand Tour, qui sera le Tour de France ou la Vuelta. S’il ajoute que sa prĂ©fĂ©rence va au Tour de France « car il y a plus d’opportunitĂ©s de sprint lĂ -bas qu’en Espagne », le natif de Courtrai laisse clairement entendre que son Ă©quipe envisage une prĂ©sence sur la prochaine Vuelta, qui s’élancera de Burgos. Affaire Ă  suivre


[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page