SPORT

Borussia Dortmund 2-2 FC Seville (5-4 sur l’ensemble des deux matches)

Erling Braut Haaland a marqué ses 19e et 20e buts en 14 participations à la Ligue des champions. Le Borussia Dortmund a fait match nul 2-2 avec Séville et s’est qualifié pour les quarts de finale 5-4 sur l’ensemble des deux matches.

L’attaquant de 20 ans a ouvert le score à la 35e minute avec ce qui était son seul contact dans la surface adverse en première mi-temps, le retrait de Marco Reus trouvant le Norvégien pour une passe facile du gardien Yassine Bounou.

Si le 19e but de Haaland en Ligue des champions était simple, son 20e était un test de courage face au drame.

Au début de la seconde période, il s’est frayé un chemin à travers la défense de Séville pour trouver le filet dans un angle serré, mais le but a été exclu pour une faute. Mais l’arbitre assistant vidéo a accordé un penalty pour un tirage au sort effectué par Jules Kounde sur Haaland dans la montée.

Le Norvégien a lui-même tiré le penalty et a vu sa première tentative et sa deuxième tentative stoppée par Bounou.

Mais le spectacle ne s’arrête pas là, car le VAR détermine que Bounou s’est écarté trop tôt de sa ligne et le penalty est repris. Haaland finit par rentrer à la maison et donne à Dortmund un avantage de 5-2.

Séville a maintenu ses espoirs grâce à un penalty de Youssef En-Nesyri, avant que la puissante tête du même homme dans le temps additionnel ne rende les derniers instants nerveux pour l’équipe de Bundesliga.

Dortmund a atteint les quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis la saison 2016-17 et découvrira son adversaire lors du tirage au sort du 19 mars.

Les remarquables statistiques de Haaland
Après avoir inscrit deux buts lors de la défaite 4-2 contre le Bayern Munich samedi dernier, Haaland a poursuivi son rythme de frappe phénoménal pour ajouter encore à son remarquable palmarès.

Il a désormais marqué deux fois lors de chacune de ses quatre dernières participations à la Ligue des champions, devenant ainsi le premier joueur à marquer deux buts ou plus lors de quatre matchs consécutifs de la compétition.

Aucun joueur n’a marqué plus de buts que Haaland dans la compétition depuis ses débuts en septembre 2019. Robert Lewandowski, du Bayern Munich, en a marqué 19 au cours de cette période.

Avec le numéro 20 inscrit lors de la victoire de ce soir contre Séville, Haaland a également l’honneur d’être le joueur qui a marqué le plus de buts en Ligue des champions avant d’avoir 21 ans.

L’attaquant du Paris St-Germain, Kylian Mbappe, détenait auparavant le record avec 19 buts.

De plus, c’est le joueur qui a atteint le plus rapidement le cap des 20 buts dans la compétition, et ce en 10 apparitions de moins que le précédent détenteur du record, l’attaquant de Tottenham Harry Kane.

Haaland dépasse également le manager de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer, en tant que meilleur buteur norvégien de la Ligue des champions.

Dernière statistique : l’attaquant de Dortmund a inscrit 32 buts en 30 matches cette saison.

Sortir le carnet de chèques – le gars est une machine » – ce qu’ont dit les experts
Peter Crouch, ancien attaquant de Liverpool et Tottenham, sur BT Sport : « Erling Haaland ne ressemble à rien de ce que j’ai pu voir. Je ne sais pas comment vous l’arrêtez, il est comme une machine.

« Il est déjà de classe mondiale, un vrai numéro neuf – je pensais que nous les avions perdus. Il a tout : le rythme, la puissance, l’agressivité.

« Ce taux de conversion – vous ne pouvez pas le flairer. Son mouvement hors du ballon est brillant. Il a juste l’air en colère quand il joue au football.

« On n’arrête pas de parler de chiffres, mais les chiffres sont effrayants. Il marche à travers les joueurs comme s’ils n’étaient pas là. C’est effrayant. »

L’ancien milieu de terrain du Bayern Munich et de Manchester United, Owen Hargreaves, sur BT Sport : « Tout le monde va devoir faire la queue et sortir le carnet de chèques.

« Il rend toutes les équipes du monde meilleures.

« Ce type est une machine, une machine à marquer des buts ; il donne l’impression que tout est si facile. Il est impitoyable – il rate la cible de justesse.

« Avec Haaland en tête, vous n’avez pas besoin de beaucoup d’occasions. C’est une équipe de démolition composée d’un seul homme. »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page