POLITIQUE

Sahara Marocain: El Otmani salue la position d’Athènes

La Grèce a qualifié l’initiative marocaine d’autonomie comme une « approche sérieuse et crédible » pour parvenir à une solution à la question du Sahara. Cette position exprimée par le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias à l’issue d’entretiens mercredi à Rabat avec Nasser Bourita, a été saluée par le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Rencontrant à son tour le chef de la diplomatie grecque, El Otmani a également mis en avant le soutien grec aux positions du Maroc dans le cadre de l’Union européenne (EU), affirmant la volonté du Royaume à développer son partenariat avec l’UE et poursuivre sa contribution efficace pour relever un ensemble de défis communs, particulièrement dans l’immigration clandestine, la sécurité et toutes les formes du crime.

Un communiqué du département du Chef du gouvernement, relève par ailleurs qu’El Otmani a de même souligné l’excellence des relations liant Rabat à Athènes, basées sur le respect et la considération mutuels, rappelant les nombreuses similitudes entre le Royaume et la Grèce qui font face aux mêmes défis sur plusieurs niveaux.

De son côté, Nikos Dendias a salué les réalisations du Maroc sous la sage conduite du Roi Mohammed VI, les réformes politiques, économiques, sociales, ainsi que la contribution efficace du Royaume dans l’instauration de la paix et la stabilité, notant que le Royaume a toujours été une terre de cohabitation entre les religions et les individus.

En visite officielle au Maroc, le ministre grec a indiqué que le Royaume est un partenaire particulier pour l’EU au regard de son rôle dans le traitement de plusieurs questions, en l’occurrence l’immigration clandestine, ainsi que sa position géographique en tant que porte vers le continent africain, marqué par une dynamique importante de développement, et son expérience dans le domaine de la coopération avec les pays du Contient.

Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de mettre en exergue l’amitié qui distingue la relation entre le Royaume et la République de la Grèce et de passer en revue les différentes facettes de la coopération bilatérale et les moyens de l’optimiser.

Les deux ministres ont également discuté, lors de ces entretiens auxquels a assisté l’ambassadeur de la Grèce au Maroc, de plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun, particulièrement les développements de la situation dans le bassin méditerranéen et le Nord de l’Afrique et les perspectives de coordination entre les pays de la zone.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page