POLITIQUE

Pedro Sanchez plaide pour le soutien du Maroc

Le prĂ©sident du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a plaidĂ©, mercredi, pour le soutien du Maroc, qui souffre des consĂ©quences du phĂ©nomĂšne de l’immigration illĂ©gale.

”Le Maroc, comme pays de transit, souffre du problĂšme migratoire illĂ©gal, et nous devons l’aider Ă  gĂ©rer les mafias de la traite des ĂȘtres humains et Ă  contrĂŽler les flux migratoires’’, a affirmĂ© M. Sanchez, qui Ă©tait l’invitĂ© de l’émission ‘’Hoy por Hoy’’ de la radio ‘’Cadena Ser’’.

Relevant que ‘’les principaux responsables de ce qui s’est passĂ© Ă  Nador sont les mafias de la traite des ĂȘtres humains, qui ont menĂ© une attaque violente, comme le montrent les images qui circulent sur la toile et les rĂ©seaux sociaux’’, le chef de l’ExĂ©cutif espagnol a dĂ©plorĂ© les dĂ©cĂšs survenus lors de cet assaut et exprimĂ© sa solidaritĂ© avec leurs familles.

‘’Nous devons nous mettre Ă  la place des forces de sĂ©curitĂ© espagnoles (
) et des forces publiques marocaines’’, qui ont subi de graves dĂ©gĂąts Ă  la suite de cette violente attaque, a-t-il soulignĂ©.

M. Sanchez a rappelĂ© qu’au cours des 12 derniers mois, ‘’au moins huit attaques violentes ont Ă©tĂ© orchestrĂ©es par des mafias au niveau de la clĂŽture mĂ©tallique Ă  Nador, avec des personnes armĂ©es, utilisant des crochets, des bĂątons, des couteaux et des haches’’.

‘’Le drame de l’immigration illĂ©gale est complexe, et nous ne pouvons pas l’envisager d’un seul point de vue. Le phĂ©nomĂšne doit ĂȘtre analysĂ© selon une approche globale et transversale’’, a indiquĂ© le prĂ©sident du gouvernement espagnol, ajoutant que ‘’l’Espagne et l’UE sont appelĂ©es Ă  augmenter l’aide au dĂ©veloppement des pays d’origine et de transit qui souffrent de ce phĂ©nomĂšne’’.

Et de poursuivre que ‘’nous devons travailler avec les pays d’origine et ceux de transit, en l’occurrence le Maroc, pour apporter une rĂ©ponse globale Ă  un phĂ©nomĂšne aussi complexe que l’immigration irrĂ©guliĂšre’’.

Des migrants clandestins, issus de pays d’Afrique subsaharienne, ont menĂ©, vendredi matin, une tentative d’assaut groupĂ© contre la clĂŽture mĂ©tallique au niveau de la province de Nador, utilisant des mĂ©thodes trĂšs violentes et provoquant une bousculade Ă©norme et des chutes mortelles du haut de la clĂŽture.

Le dernier bilan faisait Ă©tat de 23 morts parmi les Subsahariens clandestins.

Cette tentative de passage en force, oĂč 140 Ă©lĂ©ments de la force publique ont Ă©tĂ© blessĂ©s Ă  diffĂ©rents degrĂ©s, a Ă©tĂ© marquĂ©e par l’usage d’une violence inouĂŻe par les candidats Ă  l’immigration irrĂ©guliĂšre face aux Ă©lĂ©ments des forces de l’ordre, qui ont agi avec professionnalisme et dans le respect des lois et des rĂšglements.

ArmĂ©s de pierres, de matraques et d’objets tranchants, ces candidats Ă  l’immigration clandestine ont opposĂ© une rĂ©sistance violente aux forces de l’ordre, mobilisĂ©s pour les empĂȘcher de franchir la clĂŽture.

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page