POLITIQUE

Marwah Rizqy et Moncef Derraji, deux dĂ©putĂ©s d’origine marocaine distinguĂ©s par l’AssemblĂ©e nationale au QuĂ©bec

Les dĂ©putĂ©s quĂ©bĂ©cois d’origine marocaine Marwah Rizqy et Moncef Derraji ont Ă©tĂ© dĂ©signĂ©s “Etoiles” de l’AssemblĂ©e nationale pour l’annĂ©e 2019, au terme d’un vote des dĂ©putĂ©s.

Mme Rizqy a Ă©tĂ© en effet Ă©lue dĂ©putĂ©e de l’annĂ©e alors que M. Derraji a Ă©tĂ© choisi “Étoile montante” du parlement quĂ©bĂ©cois, selon les conclusions d’un sondage rĂ©alisĂ© par le journal La Presse auprĂšs des Ă©lus du parlement de la province canadienne.

“C’est la quatriĂšme fois que les dĂ©putĂ©s sont sondĂ©s pour dĂ©signer ceux qui ont fait honneur Ă  leur profession”, souligne la publication, faisant observer que la dĂ©putĂ©e a fait mieux que la ministre de la coalition Avenir QuĂ©bec, Marguerite Blais, et la dĂ©putĂ©e du parti du QuĂ©bec Solidaire Christine Labrie.

Issue d’une famille d’immigrĂ©s marocains, Marwah Rizqy est une fiscaliste qui a Ă©tĂ© propulsĂ©e au sein de l’institution lĂ©gislative il y a un an au nom de la circonscription montrĂ©alaise de Saint-Laurent. À 34 ans, elle est la plus jeune dĂ©putĂ©e de groupe libĂ©ral, relĂšve le journal.

Mme Rizqy, dĂ©putĂ©e du parti libĂ©ral du QuĂ©bec, et l’élu du parti quĂ©bĂ©cois Pascal BĂ©rubĂ©, dĂ©signĂ© parlementaire masculin de l’annĂ©e, n’ont rien mĂ©nagĂ© pour talonner le gouvernement Legault au cours des derniers mois, affirment les auteurs du sondage.

Elle a aussi «fait grincer des dents dans son propre parti en proposant qu’il s’excuse pour les politiques d’austĂ©ritĂ© du gouvernement Couillard, et a Ă©galement proposĂ© de crĂ©er une direction de l’éthique et de la conformitĂ© au sein du PLQ”, ont-ils ajoutĂ©.

Dans le mĂȘme contexte, la publication rappelle que Moncef Derraji s’est particuliĂšrement distinguĂ© cet automne pendant le dĂ©bat sur la rĂ©forme du Programme de l’ExpĂ©rience quĂ©bĂ©coise (PEQ) de sĂ©lection des immigrants et des travailleurs Ă©trangers, initiĂ© par le ministre Simon Jolin-Barrette.

Pendant la session, Derraji a coordonnĂ© des sorties avec les partis de l’opposition en vue d’accentuer la pression sur le gouvernement quĂ©bĂ©cois. “Il Ă©tait capable de travailler de façon transpartisane sur ce dossier pour que les Ă©tudiants Ă©trangers ne soient pas pĂ©nalisĂ©s”, a soulignĂ© Ruba Ghazal, membre de la formation QuĂ©bec Solidaire.

Les dĂ©putĂ©s quĂ©bĂ©cois ont Ă©galement choisi comme “Étoiles de l’AssemblĂ©e nationale” en 2019, le dĂ©putĂ© pĂ©quiste, Harold LeBel, meilleur reprĂ©sentant de sa circonscription et plus bel esprit sportif et la dĂ©putĂ©e du QuĂ©bec solidaire, Catherine Dorion comme Ă©tant la politicienne la plus originale.

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page