POLITIQUE

CSMD: Tweet polémique d’Hélène Le Gal, Chakib Benmoussa répond

Une fausse polémique a été déclenchée après le tweet d’Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc. Autant sur le fond que sur la forme de son message, les Marocains y ont vu un manque de respect et de considération envers son homologue Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France. Ce dernier n’a pas tardé à répondre.

L’affaire a éclaté après quelques mots sur Twitter de Le Gal. « Je remercie Chakib Benmoussa, Président de la
@CSMDMaroc [email protected] pour m’avoir présenté ce matin un point d’étape de la @CSMDMaroc : de très belles perspectives pour le nouveau pacte économique », a-t-elle écrit. Des mots simples et positifs mais qui en ont irrité certains.

Je remercie Chakib Benmoussa, Président de la @CSMDMaroc et @AmbaMarocFrance pour m'avoir présenté ce matin un point d'étape de la @CSMDMaroc : de très belles perspectives pour le nouveau pacte économique 🇲🇦🇫🇷! avec @MezouaghiMihoub @AFD_France . https://t.co/ZGf7HjRbwE

— Hélène Le Gal (@HeleneLeGal) June 5, 2020

En effet, les voix de plusieurs internautes se sont élevées pour dénoncer le contenu de ce tweet. L’ambassadrice de France au Maroc en prend pour son grade dans les commentaires des internautes ayant pointé du doigt son « manque de respect » envers le président de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD), par ailleurs ambassadeur du Maroc en France et diplomate de grand calibre, en le désignant par son nom sans y ajouter « M » pour Monsieur ou encore « SE » pour Son Excellence.

J’aurais tout de même mis “M.” ou encore “SE” … et utilisé “partagé” au lieu de “présenté” … j’aurais utilisé aussi le “Nous” referent à la mission diplomatique Plutoot que la première personne qui laisse sous-entendre une certaine hiérarchie

— Politiconaute (@politiconaute) June 5, 2020

En outre, les internautes ont mis en avant le ton et les mots utilisés par la diplomate qui a remercié Benmoussa de « lui » avoir « présenté un point d’étape » concernant le nouveau modèle de développement vers lequel se dirige le Maroc. Si certains ont dit préférer le verbe « partager » au lieu de « présenter », d’autres se sont demandés pour quelles raisons Chakib Benmoussa devrait présenter à la France « un point d’étape » sur l’avancement d’un projet qui concerne uniquement le Maroc et qui, devrait être présenté en premier lieu au Roi Mohammed VI.

On appelle ça un EXPOSÉ Madame l’ambassadeur!
Un point d’étape vous pouvez le faire devant @JY_LeDrian ou @EmmanuelMacron !

— hamza.oujdi (@massawi18) June 5, 2020

Doit on comprendre que la France à un droit de regard/de validation sur notre modèle de développement?

— Amine BELKEZIZ امين بلقزيز (@bobyshun) June 5, 2020

Madame l'ambassadrice sait très bien faire son choix de mots, la subtilité dans les mots est bien un art à la française ! Par là, elle e a bien voulu dans son élément de langage se placer au dessus et s'approprier le rôle du superviseur ou du chef

— n_mehdi (@nelmehdi) June 6, 2020

Madame,
Depuis quand, une commission nationale marocaine mise en place par la plus haute autorité de l'Etat au Maroc rend-t-elle compte de ses travaux à la représentation diplomatique de France. Sommes-nous encore sous protectorat sans le savoir?

— Izir (@Izir55879348) June 5, 2020

Si au fond, le partage d’expériences avec les différents pays partenaires et autres pays ayant manifesté un intérêt pour le projet de réformes et de développement que le Maroc cherche à mettre en oeuvre, est une chose positive et tout à fait normale, puisqu’elle permet de discuter et d’envisager les relations futures, les Marocains sont restés critiques. Ils affirment qu’eux aussi aimeraient être mis au courant des nouveautés qui accompagnent ce projet censé remodeler leur quotidien.

Un tweet en rappelle un autre

Alors que le tweet de l’ambassadrice de France au Maroc aurait pu paraître normal et passer sans problèmes il y a quelques mois de cela surtout que ce genre de discussions entre Chakib Benmoussa et d’autres ambassadeurs, notamment britannique et américain ont déjà eu lieu par visioconférence, le souvenir d’un tweet jugé « condescendant », du président Français Emmanuel Macron sur le rapatriement des Français du Maroc dans lequel il a demandé aux autorités marocaines de « veiller à ce que tout le nécessaire soit fait au plus vite », a réveillé de vieux démons.

En réponse à la polémique provoquée par le tweet de l’ambassadrice, le président de la CSMD a déclaré à Hespress que le thème principal de la rencontre avec Mme Le Gal, portait sur la gestion des relations entre la France et le Maroc, l’Afrique et l’Europe, pour la période post-covid-19.

Il est tout à fait naturel que ce genre de rencontres et échanges aient lieu, ce genre d’échanges relèvent de « la courtoisie et entrent dans le cadre d’un travail diplomatique normal », a déclaré le diplomate.

Benmoussa a par ailleurs démenti le fait d’avoir fait une présentation à son homologue française, soulignant que les réunions s’intéressent principalement à la méthode de travail, « quant aux résultats, il n’y en a pas », a-t-il déclaré, rappelant qu’en raison de la pandémie du coronavirus actuelle que le vit le Maroc et le reste du Monde, un délai de six mois a été accordé aux membres de la Commission spéciale.

The post CSMD: Tweet polémique d’Hélène Le Gal, Chakib Benmoussa répond appeared first on Hespress Français.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page