Économie

Pharmaceutique: l’Afrique doit s’imposer comme acteur à part entière

L’Afrique doit s’imposer comme un acteur à part entière dans l’écosystème de l’industrie pharmaceutique, tant au niveau régional que mondial, a indiqué, lundi à Charm el-Cheikh, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina.

“L’Afrique doit renforcer de manière proactive sa capacité à faire face aux pandémies, à travers l’amélioration de ses installations de production et l’implication dans la recherche et le développement”, a dit M. Adesina lors d’un side event sur l’industrie pharmaceutique organisé en marge des assemblées annuelles de la BAD qui se tiennent du 22 au 26 mai à Charm el-Cheikh, sous le thème “Mobiliser les financements du secteur privé en faveur du climat et de la croissance verte en Afrique”.

“Le covid-19 a mis en évidence l’urgence pour les gouvernements, en particulier en Afrique, d’investir dans l’innovation et la production pharmaceutiques nationales”, a-t-il souligné, estimant que cet investissement contribuera à renforcer la sécurité sanitaire de l’Afrique.

L’adaptation et l’innovation efficaces lors de crises sanitaires comme celle du covid-19 reposent sur la coopération entre les gouvernements, les entreprises privées et les régulateurs, a expliqué M. Adesina, notant que les entreprises ont besoin d’un soutien financier, infrastructurel, stratégique et réglementaire.

“C’est dans ce cadre que la Banque a créé la Fondation africaine pour les technologies pharmaceutiques qui a pour mission de permettre un accès aux technologies dont le continent a besoin pour produire ses propres médicaments, vaccins et autres produits pharmaceutiques”, a-t-il indiqué.

Première agence du genre en Afrique, la Fondation, créée en juin 2022 par la BAD à l’initiative des États membres de l’Union africaine, s’engage notamment à faciliter le networking entre les fournisseurs de technologies et les entreprises du secteur pharmaceutique, à créer un écosystème régional propice à l’innovation pharmaceutique et à débloquer des financements.

Elle vise également à contribuer à combler les lacunes technologiques structurelles de longue date dans le secteur pharmaceutique africain, à faciliter le transfert de technologie des pays développés vers l’Afrique et à renforcer les capacités des entreprises pharmaceutiques africaines afin de produire des médicaments de haute qualité.

Ces 58èmes Assemblées annuelles vont permettre de réfléchir aux moyens de mobiliser plus solidement l’investissement privé, dont l’Afrique a tant besoin pour atteindre ses objectifs urgents en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de ses effets.

Il s’agira d’identifier les possibilités d’investissement dans les énergies renouvelables et l’agriculture durable.

Événements statutaires les plus importants de l’année pour la BAD, les Assemblées annuelles réunissent les gouverneurs, les administrateurs, les dirigeants africains, les partenaires de développement et d’autres parties prenantes.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page