MONDE

[VIDEO] L’implant cĂ©rĂ©bral d’Elon Musk avance Ă  pas de cochon

[ad_1]

l’essentiel
Elon Musk a prĂ©sentĂ© les premiers essais et rĂ©sultats de sa puce connectĂ©e dans le cerveau lors d’une confĂ©rence sur Youtube. Il a dĂ» prouver des avancĂ©es de sa puce, pour l’instant implantĂ©e sur son cochon cobaye, Gertrude.

Gertrude participe Ă  une expĂ©rience de science-fiction: la start-up d’Elon Musk, Neuralink, a implantĂ© une puce connectĂ©e dans le cerveau de ce cochon cobaye, un prototype en vue de fabriquer la version pour les humains qui redonnera la parole et la mobilitĂ© aux personnes paralysĂ©es. « C’est comme une Fitbit (montre connectĂ©e) dans votre crĂąne », s’est enthousiasmĂ© Elon Musk vendredi 28 aoĂ»t, lors d’une confĂ©rence sur Youtube.

L’entrepreneur futuriste (Tesla, SpaceX) a prĂ©sentĂ© il y a un an une puce dotĂ©e de fils ultra-fins, pouvant ĂȘtre implantĂ©s dans le cerveau par un robot – une sorte de machine Ă  coudre ultra-prĂ©cise. Le nouveau modĂšle, sans-fil grĂące Ă  la technologie Bluetooth, se recharge la nuit et mesure 23 mm de diamĂštre (comme une petite piĂšce de monnaie) sur 8 mm d’Ă©paisseur.

En thĂ©orie, la puce ronde sera implantĂ©e dans le cerveau, sans qu’il y ait besoin de passer une nuit Ă  l’hĂŽpital, et sans laisser de trace, si ce n’est une petite cicatrice sous les cheveux. Elle servira d’abord Ă  traiter les maladies neurologiques. Mais l’objectif Ă  long terme est de rendre les implants si sĂ»rs, fiables et simples qu’ils relĂšveraient de la chirurgie Ă©lective (de confort). Des personnes pourraient alors dĂ©bourser quelques milliers de dollars pour doter leur cerveau d’une puissance informatique.

Une puce encore en phase de test

Pour l’instant, dans les laboratoires de Neuralink, le cochon Gertrude marche sur un tapis roulant, le groin dans une mangeoire accrochĂ©e devant elle, pendant que la puce retransmet ses signaux neurologiques. À partir de ces informations, l’ordinateur est capable de prĂ©dire Ă  tout instant oĂč se trouve chacun de ses membres. De quoi donner l’espoir de rendre la mobilitĂ© aux personnes paraplĂ©giques. En cas de lĂ©sion Ă  la moelle Ă©piniĂšre, on pourrait implanter une autre puce Ă  l’endroit de la blessure, et contourner les « circuits de transmission » endommagĂ©s, imagine ainsi Elon Musk. « Sur le long terme, je suis certain qu’on pourra retrouver l’usage complet de son corps ».

De nombreux scientifiques rappellent cependant que le cerveau n’est pas aussi compartimentĂ© qu’on aimerait le croire. « Chaque cerveau a une structure unique, massivement interconnectĂ©e », a commentĂ© Dean Burnett, chercheur de l’universitĂ© de Cardiff, en amont de la confĂ©rence, se disant sceptique sur les vĂ©ritables avancĂ©es de Neuralink. L’objectif du fantasque patron, avec cette prĂ©sentation sur YouTube, Ă©tait avant tout de sĂ©duire et recruter de nombreux ingĂ©nieurs, chirurgiens, chimistes, spĂ©cialistes de la robotique et autres.  

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page