MONDE

Victime d’un coup de feu à Montpellier en 2014 : « Je vis avec une balle dans la tête »

En octobre 2014, Yaniss Laieb était atteint par un tir, dans le quartier des Cévennes. Jugé, l’auteur présumé du coup de feu a été relaxé.

C’est un témoignage de désarroi que livre Yaniss Laieb, 31 ans, atteint par un coup de feu au niveau de la tête en octobre 2014, alors qu’il sortait de chez lui, dans le quartier des Cévennes. Un tir dont il a réchappé, mais dont il garde la trace en lui, au sens propre comme au sens figuré. « Je vis avec une balle dans la tête, entre la bouche et le nez », explique-t-il, énumérant une série de…

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page