MONDE

Un vaste accord de libre-√©change conclu entre des pays d’Asie et du Pacifique

[ad_1]

Quinze pays, dont la Chine et le Japon, ont sign√© le plus important accord commercial au monde en termes de PIB, le Partenariat r√©gional √©conomique global (RCEP), qui concernera plus de deux milliards de personnes. L’Inde en est la grande absente.

A¬†l’occasion de la cl√īture d’un sommet virtuel de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est¬†(ASEAN), qui avait d√©but√© le 12 novembre, 15 pays d’Asie et du Pacifique ont sign√©¬†le¬†15 novembre 2020 un important¬†accord¬†commercial promu par la¬†Chine.

Ce Partenariat r√©gional √©conomique global (RCEP) devient l’accord¬†commercial le¬†plus¬†important du¬†monde¬†en termes de produit int√©rieur brut (PIB), selon des analystes cit√©s par l’AFP, et concernera¬†plus¬†de¬†deux milliards d’habitants. Il vise √† cr√©er une gigantesque zone de¬†libre-√©change¬†entre les¬†dix Etats de l’ASEAN (Indon√©sie, Tha√Įlande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos et Brunei), la¬†Chine, le Japon, la Cor√©e du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Z√©lande.

Je suis heureux qu’apr√®s huit ann√©es de n√©gociations complexes, nous puissions terminer officiellement aujourd’hui les n√©gociations du RCEP

¬ęJe suis heureux qu’apr√®s huit ann√©es de n√©gociations complexes, nous puissions terminer officiellement aujourd’hui les n√©gociations du RCEP¬Ľ, a d√©clar√© le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc, dont le pays assure la pr√©sidence tournante de l’ASEAN.

Dans les circonstances mondiales actuelles, le fait que le RCEP ait √©t√© sign√© apr√®s huit ans de n√©gociations apporte un rayon de lumi√®re et d’espoir au milieu des nuages

Ce pacte, dont l’id√©e remonte √† 2012, est consid√©r√© comme la r√©ponse chinoise √† une initiative am√©ricaine aujourd’hui abandonn√©e. ¬ęLe RCEP consolide les ambitions g√©opolitiques r√©gionales¬†plus¬†larges de la¬†Chine¬†autour des Nouvelles routes de la soie [Belt and Road Initiative¬†en anglais] ¬Ľ, analyse le¬†professeur¬†de la Business School de l’Universit√© nationale de Singapour, Alexander Capri.

¬ęC’est en quelque sorte un √©l√©ment compl√©mentaire¬Ľ de cet instrument-phare de la strat√©gie d’influence de P√©kin sur le¬†monde, estime¬†Alexander Capri.

¬ęDans les circonstances mondiales actuelles, le fait que le RCEP ait √©t√© sign√© apr√®s huit ans de n√©gociations apporte un rayon de lumi√®re et d’espoir au milieu des nuages¬Ľ, a estim√© le Premier ministre chinois Li Keqiang apr√®s la¬†signature¬†virtuelle. Et d’ajouter : ¬ęCela montre clairement que le multilat√©ralisme est la bonne voie et repr√©sente la bonne direction de l’√©conomie mondiale et du progr√®s de l’humanit√©.¬Ľ

Un accord appel√© √†¬†att√©nuer le co√Ľt de la¬†crise sanitaire

Le Partenariat r√©gional √©conomique global, dont les membres repr√©sentent 30% du PIB mondial, sera ¬ęune √©tape majeure pour la lib√©ralisation du commerce et de l’investissement¬Ľ dans la r√©gion,¬†selon¬†l’√©conomiste en chef pour l’Asie et le Pacifique du consultant IHS Markit, Rajiv Biswas.

La¬†signature¬†de cet¬†accord¬†intervient alors que les dix membres de l’ASEAN sont frapp√©s de plein fouet par la¬†crise √©conomique¬†caus√©e par la pand√©mie¬†de Covid-19.¬†Ceux-ci esp√®rent beaucoup de ce¬†partenariat, qui devrait leur permettre de stimuler leurs √©conomies en rendant leurs produits moins chers √† l’exportation, et en facilitant la vie de leurs entreprises via une harmonisation des proc√©dures.

Le Covid a rappel√© √† la r√©gion pourquoi le commerce est important et les gouvernements sont¬†plus¬†d√©sireux que jamais d’avoir une croissance √©conomique positive

Toutefois,¬†beaucoup de signataires luttent encore contre le coronavirus et esp√®rent que le RCEP les aidera √† att√©nuer le co√Ľt de la crise sanitaire, qui a donn√© un √©norme coup de frein √† leurs √©conomies.¬†L’Indon√©sie, par exemple, est r√©cemment entr√©e dans sa premi√®re r√©cession depuis deux d√©cennies, tandis que l’√©conomie philippine s’est contract√©e de 11,5% en glissement annuel au troisi√®me trimestre 2020.¬†

¬ęLe Covid a rappel√© √† la r√©gion pourquoi le commerce est important et les gouvernements sont¬†plus¬†d√©sireux que jamais d’avoir une croissance √©conomique positive¬Ľ, a d√©clar√© Deborah Elm, directrice ex√©cutive de l’Asian Trade Center, une soci√©t√© de conseil bas√©e √† Singapour.¬†L’accord¬†comprend √©galement la propri√©t√© intellectuelle, mais exclut tout ce qui touche √† la protection des travailleurs et √† l’environnement.

L’Inde se retire, par crainte de la puissance du march√© chinois

L’Inde devait √©galement rejoindre ce pacte commercial sans pr√©c√©dent, mais a d√©cid√© l’an dernier de s’en retirer par crainte de voir des produits chinois √† bas prix envahir son march√©. New Delhi a toutefois la possibilit√© de rejoindre cet¬†accord¬†plus¬†tard.

Ce pacte commercial est aussi largement consid√©r√© comme un moyen pour la¬†Chine¬†d’√©tendre son influence dans la r√©gion et d’en d√©terminer les r√®gles, apr√®s des ann√©es de passivit√© de la part des Etats-Unis sous la pr√©sidence de Donald Trump.

En janvier 2017, Washington s’√©tait retir√© du grand projet concurrent, le Trait√© de¬†libre-√©change¬†transpacifique (TPP), promu par son pr√©d√©cesseur d√©mocrate Barack Obama.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MONDE

Un vaste accord de libre-√©change conclu entre des pays d’Asie et du Pacifique

[ad_1]

Quinze pays, dont la Chine et le Japon, ont sign√© le plus important accord commercial au monde en termes de PIB, le Partenariat r√©gional √©conomique global (RCEP), qui concernera plus de deux milliards de personnes. L’Inde en est la grande absente.

A¬†l’occasion de la cl√īture d’un sommet virtuel de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est¬†(ASEAN), qui avait d√©but√© le 12 novembre, 15 pays d’Asie et du Pacifique ont sign√©¬†le¬†15 novembre 2020 un important¬†accord¬†commercial promu par la¬†Chine.

Ce Partenariat r√©gional √©conomique global (RCEP) devient l’accord¬†commercial le¬†plus¬†important du¬†monde¬†en termes de produit int√©rieur brut (PIB), selon des analystes cit√©s par l’AFP, et concernera¬†plus¬†de¬†deux milliards d’habitants. Il vise √† cr√©er une gigantesque zone de¬†libre-√©change¬†entre les¬†dix Etats de l’ASEAN (Indon√©sie, Tha√Įlande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos et Brunei), la¬†Chine, le Japon, la Cor√©e du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Z√©lande.

Je suis heureux qu’apr√®s huit ann√©es de n√©gociations complexes, nous puissions terminer officiellement aujourd’hui les n√©gociations du RCEP

¬ęJe suis heureux qu’apr√®s huit ann√©es de n√©gociations complexes, nous puissions terminer officiellement aujourd’hui les n√©gociations du RCEP¬Ľ, a d√©clar√© le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc, dont le pays assure la pr√©sidence tournante de l’ASEAN.

Dans les circonstances mondiales actuelles, le fait que le RCEP ait √©t√© sign√© apr√®s huit ans de n√©gociations apporte un rayon de lumi√®re et d’espoir au milieu des nuages

Ce pacte, dont l’id√©e remonte √† 2012, est consid√©r√© comme la r√©ponse chinoise √† une initiative am√©ricaine aujourd’hui abandonn√©e. ¬ęLe RCEP consolide les ambitions g√©opolitiques r√©gionales¬†plus¬†larges de la¬†Chine¬†autour des Nouvelles routes de la soie [Belt and Road Initiative¬†en anglais] ¬Ľ, analyse le¬†professeur¬†de la Business School de l’Universit√© nationale de Singapour, Alexander Capri.

¬ęC’est en quelque sorte un √©l√©ment compl√©mentaire¬Ľ de cet instrument-phare de la strat√©gie d’influence de P√©kin sur le¬†monde, estime¬†Alexander Capri.

¬ęDans les circonstances mondiales actuelles, le fait que le RCEP ait √©t√© sign√© apr√®s huit ans de n√©gociations apporte un rayon de lumi√®re et d’espoir au milieu des nuages¬Ľ, a estim√© le Premier ministre chinois Li Keqiang apr√®s la¬†signature¬†virtuelle. Et d’ajouter : ¬ęCela montre clairement que le multilat√©ralisme est la bonne voie et repr√©sente la bonne direction de l’√©conomie mondiale et du progr√®s de l’humanit√©.¬Ľ

Un accord appel√© √†¬†att√©nuer le co√Ľt de la¬†crise sanitaire

Le Partenariat r√©gional √©conomique global, dont les membres repr√©sentent 30% du PIB mondial, sera ¬ęune √©tape majeure pour la lib√©ralisation du commerce et de l’investissement¬Ľ dans la r√©gion,¬†selon¬†l’√©conomiste en chef pour l’Asie et le Pacifique du consultant IHS Markit, Rajiv Biswas.

La¬†signature¬†de cet¬†accord¬†intervient alors que les dix membres de l’ASEAN sont frapp√©s de plein fouet par la¬†crise √©conomique¬†caus√©e par la pand√©mie¬†de Covid-19.¬†Ceux-ci esp√®rent beaucoup de ce¬†partenariat, qui devrait leur permettre de stimuler leurs √©conomies en rendant leurs produits moins chers √† l’exportation, et en facilitant la vie de leurs entreprises via une harmonisation des proc√©dures.

Le Covid a rappel√© √† la r√©gion pourquoi le commerce est important et les gouvernements sont¬†plus¬†d√©sireux que jamais d’avoir une croissance √©conomique positive

Toutefois,¬†beaucoup de signataires luttent encore contre le coronavirus et esp√®rent que le RCEP les aidera √† att√©nuer le co√Ľt de la crise sanitaire, qui a donn√© un √©norme coup de frein √† leurs √©conomies.¬†L’Indon√©sie, par exemple, est r√©cemment entr√©e dans sa premi√®re r√©cession depuis deux d√©cennies, tandis que l’√©conomie philippine s’est contract√©e de 11,5% en glissement annuel au troisi√®me trimestre 2020.¬†

¬ęLe Covid a rappel√© √† la r√©gion pourquoi le commerce est important et les gouvernements sont¬†plus¬†d√©sireux que jamais d’avoir une croissance √©conomique positive¬Ľ, a d√©clar√© Deborah Elm, directrice ex√©cutive de l’Asian Trade Center, une soci√©t√© de conseil bas√©e √† Singapour.¬†L’accord¬†comprend √©galement la propri√©t√© intellectuelle, mais exclut tout ce qui touche √† la protection des travailleurs et √† l’environnement.

L’Inde se retire, par crainte de la puissance du march√© chinois

L’Inde devait √©galement rejoindre ce pacte commercial sans pr√©c√©dent, mais a d√©cid√© l’an dernier de s’en retirer par crainte de voir des produits chinois √† bas prix envahir son march√©. New Delhi a toutefois la possibilit√© de rejoindre cet¬†accord¬†plus¬†tard.

Ce pacte commercial est aussi largement consid√©r√© comme un moyen pour la¬†Chine¬†d’√©tendre son influence dans la r√©gion et d’en d√©terminer les r√®gles, apr√®s des ann√©es de passivit√© de la part des Etats-Unis sous la pr√©sidence de Donald Trump.

En janvier 2017, Washington s’√©tait retir√© du grand projet concurrent, le Trait√© de¬†libre-√©change¬†transpacifique (TPP), promu par son pr√©d√©cesseur d√©mocrate Barack Obama.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page