MONDE

Tour de France 2020 : enfin le grand départ, entre rêve jaune et alerte rouge

[ad_1]

l’essentiel
Retardé de deux mois, le 107e Tour de France de l’histoire part de Nice, aujourd’hui en début d’après-midi. Verra-t-il Paris dans trois semaines ? C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter, dans un contexte très anxiogène.

La vie ne connaît pas la peur. Comme au cœur des périodes de guerre, de catastrophe ou de grand deuil, elle poursuit sa route, assurée de pouvoir compter, demain sur des forces neuves et des rivages apaisés. Hier, dans les salons de l’hôtel Hyatt, sur la Prom, où le passager sans masque est devenu aussi rare que le boletus edulis sous les frondaisons du bois de Roudillou, le mariage entre AG2R et Citroën a été célébré. Cinq ans d’un bonheur… assuré avec l’arrivée du constructeur français et un budget annuel de 23 millions d’euros. Romain Bardet s’en moque, il roulera sous pavillon néerlandais dès l’an prochain. Mais aujourd’hui, le Brivadois, comme ses collègues, voudrait déjà être certain de pédaler en paix pendant trois semaines. On ne peut lui offrir aucune garantie…

Le Tour démarre sans son champion de France, Démare, mais il démarre. Après l’attente, plus insupportable que d’habitude, place à la course sous une menace qu’il va falloir accepter jusqu’au bout.

Prudhomme : « Les lois nationales prévalent… »

Dans un premier temps, les organisateurs avaient indiqué que deux personnes testées au sein de la bulle d’une équipe (30 individus dont les huit coureurs préservés au maximum en dehors des temps de course) sur une semaine équivaudraient à une exclusion. Hier, l’Union cycliste internationale a voulu assoupli son protocole sanitaire sur ce point précis. Les formations ne seront priées de quitter la Grande Boucle que si deux de leurs coureurs sont testés positifs au Covid-19, sur une période de sept jours. Les mécaniciens, pilotes, soigneurs pris seraient écartés bien sûr mais sans « ruiner » leur équipe.

Ce nouveau dispositif dévoilé à la veille du départ doit toutefois être validé par les autorités françaises.

« La communication de l’UCI évoque les trois grands tours, Espagne, Italie et France, précise Christian Prudhomme le patron du Tour, mais ce sont les lois nationales qui prévalent. Avant que cette communication ne soit validée sur le territoire français, il faut que les autorités nationales confirment ».

Deux représentants du gouvernement présents aujourd’hui à Nice (Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports) seront peut-être en mesure de le faire.

L’instance dirigeante du cyclisme, présidée par le Français David Lappartient, explique que cette révision partielle de sa politique sanitaire était guidée « par la volonté d’optimiser l’interprétation d’un test positif de diagnostic viral et de confirmer qu’il correspond bien à une infection récente par le coronavirus ».

Sur la baie des Anges, on s’apprête maintenant à vivre le Grand Départ le plus discret de l’histoire. Les premiers mètres seront effectués à huis clos ou presque, les forces de l’ordre sur le parcours tenteront de limiter au maximum la formation de groupes de spectateurs.

Dans les cols de l’étape de demain, aucune voiture ne sera autorisée, et cette mesure est appelée à être reconduite plus tard, en fonction des situations particulières. Comme la Haute-Garonne figure en zone rouge, le Menté, le Port de Balès et Peyresourde semblent directement concernés pour l’étape du samedi 5 septembre…

On ne sait toujours pas si on va aller on bout du pèlerinage annuel, mais on sait déjà qu’on ne l’oubliera pas de sitôt !

Les favoris de La Dépêche

Malgré sa lourde chute du Dauphiné, le Slovène Roglic, impressionnant jusque-là, reste notre préféré. Mais Bernal a peut-être mis à profit ces derniers jours pour refaire une partie de son retard…

***** Primoz Roglic

**** Egan Bernal

*** Thibaut PINOT, Tadej Pogacar, Richard Carapaz, Tom Dumoulin

** Nairo Quintana, Daniel Martinez, Maximilan Schachmann, Emmanuel Buchmann

* Guillaume MARTIN, Miguel Angel Lopez, Rigoberto Uran, Richie Porte, Romain BARDET, Julian ALAPHILIPPE, Mikel Landa, Pierre LATOUR, Pavel Sivakov

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page