MONDE

TikTok : pratiques illégales, non-respect du RGPD, une plainte européenne déposée contre l’application

Le Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC) a déposé une plainte européenne contre TikTok. L’application serait bien trop opaque quant à l’utilisation faite des données collectées. 

Le Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC), avec l’appui de l’UFC-Que Choisir, a déposé plainte contre TikTok auprès de la Commission européenne et du réseau des autorités de protection des consommateurs. 

Si l’application de partage vidéo est l’une des plus populaires chez les jeunes aujourd’hui, elle est aussi largement décriée sur son usage du droit des utilisateurs et des données collectées.

Contraire à la loi

Selon le BEUC et l’UFC, l’application bafoue les droits des utilisateurs. Les conditions générales de l’application sont peu claires et comportent des « clauses contraires à la loi » qui favorisent le g��ant TikTok au détriment de l’utilisateur.

Dans les faits, l’application originaire de Chine et plébiscitée par les ados se réserve le droit de faire ce qu’elle veut des contenus partagés. TikTok peut modifier, vendre, utiliser, reproduire les vidéos « sans que les utilisateurs n’aient leur mot à dire. C’est illégal. » précise l’UFC.

Protéger les plus jeunes

Au cœur de la plainte : la protection des plus jeunes. Populaire chez les ados du monde entier, TikTok compte aujourd’hui plus de 800 millions d’utilisateurs dont près de la moitié aurait moins de 25 ans.

Parmi eux, les jeunes. Un « public vulnérable » qui n’est pas protégé par « la publicité cachée et les contenus potentiellement dangereux ». Les concours et les placements de produits sont ici pointés du doigt car peu identifiables. Tout comme le système de monnaie virtuelle, employé pour faire perdre la notion de l’argent rappelle le communiqué publié ce 16 février par l’UFC.

La plainte fait aussi mention des challenges dangereux non régulés. Le dernier en date : le « blackout challenge » où une petite fille de 10 ans a perdu la vie, asphyxiée, fin janvier en Italie.

Trop gourmande en données

Protéger les jeunes donc mais aussi les données. Le BEUC et l’UFC s’indignent du non-respect du RGPD européen. Par cette plainte, les organismes de protection des consommateurs veulent lancer l’alerte pour pratiques commerciales trompeuses, et déloyales.

L’objectif est double, ils espèrent que soit lancée « une enquête à l’échelle européenne et nationale sur les pratiques de Tiktok » et qu’une décision contraignante « soit prise par les autorités de protection de consommateurs concernées, notamment celle de contraindre TikTok à mieux communiquer sur sa politique » avec la mise en place d’une politique de protection des mineurs.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page