MONDE

The Voice : bouleversé, Vianney fond en larmes devant le slam d’un talent sur l’avortement

Tarik, un candidat de 21 ans passionné de slam, a séduit Marc Lavoine avec une reprise de Grand Corps Malade, samedi 13 février dans « The Voice ». Invité à interpréter l’un de ses propres titres à l’issue de son audition, le jeune homme a ensuite bouleversé Vianney avec un texte sur l’avortement. A tel point que le coach a fondu en larmes et n’a pas pu parler pendant plusieurs minutes.

Pour la suite des auditions à l’aveugle, les téléspectateurs de The Voice ont assisté à de grands moments d’émotion, samedi 13 février sur TF1.

Un tube de Grand Corps Malade

Après la prestation pleine de grâce de Kay ou encore la reprise hallucinante de It’s A Man’s Man’s Man’s World par le fils d’Axel Bauer, c’est un jeune homme venu de région parisienne qui a bouleversé les coaches. Tarik, 21 ans, a tout d’abord interprété un titre de Grand Corps Malade, Chemin de traverse, séduisant Marc Lavoine qui fut le seul à se retourner.

Mais l’étudiant en kinésithérapie a ensuite été invité par les jurés à proposer l’une de ses compositions. Passionné de slam, Tarik a donc chanté Mon Chéri, un titre qui met en scène une femme s’adressant à l’enfant qu’elle ne verra jamais grandir. Un moment intense sur le sujet sensible de l’avortement.

« J’ai pris une bonne beigne »

Les paroles de Mon Chéri ont touché les 4 coaches, et particulièrement Vianney qui n’a pas pu contenir ses larmes. Le tout nouveau venu dans The Voice a été cueilli par le talent et n’a pas pu s’exprimer. Il a fallu attendre le départ du candidat dans les coulisses et une courte pause pour que Vianney puisse reprendre ses esprits : « J’ai pris une bonne beigne », a-t-il indiqué à ses camarades.

 

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page