MONDE

Symbole de l’amitié franco-russe, une statue de Jeanne d’Arc offerte à la ville de Saint-Pétersbourg

L'Association universelle des amis de Jeanne d'Arc, basée en France, a offert une statue de sainte Jeanne d’Arc à la ville de Saint-Pétersbourg en signe d’amitié entre la France et la Russie. Une cérémonie de présentation de l’œuvre a eu lieu le 8 juillet au Centre spirituel et culturel orthodoxe russe à Paris, en présence de l'ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, et du président de l'Association universelle des Amis de Jeanne d'Arc, Jacques Trémolet de Villers.

L’idée de ce projet est née en 2015, lorsque les membres de l’association ont proposé aux autorités russes d’offrir à la Russie une statue monumentale de Jeanne d’Arc afin de marquer l’amitié historique entre les deux peuples. Après l’accord des autorités de Saint-Pétersbourg, les encouragements de diverses personnalités et grâce à la générosité de donateurs français, la réalisation de cette statue est devenue possible. Alexeï Mechkov a souligné que la présence dans le comité d’administration du projet d'hommes politiques russes et français témoignait de son importance. La «capitale du Nord» de la Russie a déjà réservé un emplacement pour ce cadeau dans le quartier d'Admiralteïstvo, au plein cœur de la ville.

L’œuvre de l'artiste Boris Lejeune, intitulée «Va, Fille de Dieu, va !», symbolise la force inépuisable de cette sainte patronne catholique de la France et son abnégation dans la défense de la Foi et de la Patrie. «Devenue symbole de l'héroïsme populaire, le personnage de Jeanne évoque l’esprit de liberté, de lutte contre l’envahisseur, d’attachement à la Patrie», a déclaré l'ambassadeur russe. Alexeï Mechkov a par ailleurs rappelé que ce cadeau avait vocation à souligner «la communauté civilisationnelle entre [la France et la Russie]». Il est donc conçu en tant que «symbole de l’amitié séculaire franco-russe et de la proximité de nos cultures et traditions», a-t-il précisé.

Avant le départ définitif de la statue pour la Russie, les Parisiens pourront jusqu'au 12 juillet voir cette création sur le parvis du Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, situé quai Branly à Paris.

L'inauguration officielle de l'œuvre était initialement prévue à l’occasion de l’année du centenaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, le 30 mai (jour commérant la mort sur le bûcher de Jeanne d’Arc), mais a été reportée en raison de la crise sanitaire du coronavirus. La nouvelle date de la cérémonie est fixée au 26 septembre 2020 à Saint-Pétersbourg.

Via RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page