MONDE

Saint-Valentin : le jeu sexuel se transforme en agression, elle finit en sang et lui au tribunal

Un homme a été condamné à 16 mois de prison pour avoir passé à tabac sa compagne la nuit de la Saint-Valentin, à Nilvange, en Moselle. Les policiers ont retrouvé la victime le visage en sang et couverte de bleus, après des jeux sexuels qui ont dérapé.

Les policiers ont peut-être sauvé la vie d’une femme, dimanche 14 février à Nilvange, en Moselle. A leur arrivée dans l’appartement d’un couple, en pleine nuit, ils ont découvert la victime gravement blessée au sol. Elle était couverte d’hématomes et avait le visage en sang, relate Le Républicain Lorrain.

Ivre, son compagnon était en train de la frapper avec une barre en bois et n’a pas cessé à la vue des forces de l’ordre. Il a même agressé un agent, le touchant à une cheville et à un genou.

Des pratiques sadomasochistes mais jamais violentes

D’après les constations des policiers et le témoignage de la jeune femme au tribunal, le couple s’était adonné à des jeux sexuels pour la Saint-Valentin. Le quadragénaire et sa conjointe étaient des adeptes de pratiques « sadomasochistes modérées » mais jamais violentes. Or, cette nuit-là, l’homme a passé à tabac sa compagne après une dispute.

Lors de son procès en comparution immédiate, il a reconnu avoir fumé du cannabis et consommé de l’alcool. Sur les violences de la Saint-Valentin, le prévenu a évoqué un « trou noir ». Il écope de 16 mois de prison dont 12 assortis d’un sursis probatoire de 2 ans.

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page