MONDE

Repérée en Occitanie, la bactérie capable de tuer plus de 200 espèces végétales gagne du terrain

Xylella fastidiosa multiplex : la bactérie présente en Provence et en Corse a été détectée en septembre dernier dans l’Aude, près de Trèbes. Désormais, le champ d’action possible de ce « tueur de végétaux » s’étend. Les arbres fruitiers type prunus, les amandiers ou encore les lavandes font partie de ses cibles préférées.

Vingt-trois zones contaminées, séparées en deux parties distinctes – l’une autour de Trèbes, l’autre autour de Capendu : c’est le tout récent bilan de la propagation dans l’Aude d’une bactérie, Xylella Fastidiosa, sans danger pour l’homme mais qui peut tuer plus de 200 espèces végétales.

Les arbres fruitiers, une de ses cibles préférées

Par bonheur, la variété « multiplex » détectée dans le département, ne s’attaque ni à la vigne ni aux oliviers. Mais les arbres fruitiers type prunus, les amandiers, la luzerne ou encore les lavandes font partie de ses cibles préférées.

« À la suite de la première détection de la bactérie Xylella fastidiosa en région Occitanie, dans le département de l’Aude, début septembre 2020 sur des plants de lavande dans une pépinière, les services régionaux chargés de la protection des végétaux du ministère de l’agriculture et de l’alimentation ont déployé des mesures de surveillance renforcée afin d’évaluer l’étendue de la contamination », précise la préfecture dans un communiqué.

Plus de 1 200 prélèvements

A la suite à cette première détection, plus de 1 200 prélèvements de végétaux ont été réalisés et de nouvelles contaminations ont ainsi été mises en évidence, faisant apparaître au total 23 zones infectées (constituant deux zones délimitées), dans cinq communes de l’Aude : Capendu, Comigne, Fontiès d’Aude, Montirat et Trèbes. « Parmi les végétaux trouvés contaminés, des plants de lavandes, un phlomis, un frêne, un platane, un amandier (hors zone de production) et deux parcelles de production de luzerne », précise la préfecture.

Sur cette carte figurent les prélèvements contaminés (points rouges) et les zones de 2,5 km alentour considérées comme potentiellement touchées.
DRAAF Occitanie – DRAAF Occitanie

Des mesures d’arrachage ont été prises dans les zones infectées, et toutes les personnes susceptibles d’avoir acheté des plants contaminés dans la pépinière où a été repérée la bactérie ont été prévenues.

Par ailleurs, la préfecture a fait savoir qu’il était interdit de transporter des espèces susceptibles d’être infectées depuis les zones infectées vers des zones indemnes.

(SOURCE : L’INDEPENDANT)

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page