MONDE

Référendum constitutionnel en Algérie : «Le président veut se racheter une légitimité populaire»


Le président Tebboune doit composer avec une contestation qui perdure, une situation économique et sanitaire toujours difficile. Dans ce contexte, le référendum devait être une réponse au Hirak et lui permettre d’asseoir sa légitimité de président.

Les Algériens se sont prononcés, ce 1er novembre, sur une révision de la Constitution. Brahim Oumansour, chercheur associé à l’Iris (Institut de relations internationales et stratégiques), y voit avant tout une volonté du président Abdelmadjid Tebboune «de se doter d’une légitimité populaire», lui qui avait été élu dans le cadre d’un scrutin à faible participation.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page